Le moniteur
Négoce : Wolseley France négocie avec Chausson la cession de 88 points de vente
L'enseigne matériaux du groupe, Réseau Pro, est la plus concernée par les variations de périmètre annoncées ce 26 mars. - © © DR

Négoce : Wolseley France négocie avec Chausson la cession de 88 points de vente

Paul Falzon et Marie-Laure Barriera |  le 26/03/2013  |  France entièreLoire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
France entière
Loire
Valider
Matériaux -

L'opération interviendrait dans un plan de recentrage de Réseau Pro dans une moitié nord du pays. Le réseau Panofrance est maintenu dans sa dimension nationale.

Attendue depuis l'été dernier et l'annonce, par le groupe Wolseley, d'un examen de ses activités en France, la cession de plusieurs entités du groupe de négoce matériaux est en passe de devenir réalité. A l'occasion de la présentation de ses résultats trimestriels ce matin, le groupe Wolseley a annoncé un projet "de simplification et de recentrage de ses activités en France". Des négociations exclusives ont été lancées avec Chausson Matériaux pour le rachat de 88 agences Réseau Pro dans la moitié sud de la France. L'enseigne matériaux du Groupe Wolseley ne serait plus présente que dans les régions au nord de la Loire : "Vu les conditions de marché très dégradées, il était nécessaire de remuscler l'activité de Réseau Pro en concentrant nos efforts et nos investissements sur les coeurs de métiers - le bois, les panneaux et l'isolation - et sur nos zones géographiques fortes, précise Philippe Gardies, directeur général de la Division Bois et Matériaux de Wolseley France. Les agences du sud de la France présentaient une densité de réseau plus faibles, avec une moindre capacité à faire jouer les synergies."

 

Un "excellent renfort de maillage" pour Chausson

Avec 240 points de vente et 715 M€ de chiffre d'affaires, Chausson Matériaux est aujourd'hui un acteur leader du négoce dans un large quart sud-ouest du pays, avec des positions de plus en plus fortes dans le sud-est également. Le rachat de ces 88 agences, qui pèsent un CA de 287 M€, constituerait pour le groupe toulousain "un excellent renfort de maillage" dans ses zones d'implantation. "Nous en attendons une optimisation de l'exploitation de nos outils logistiques et industriels, détaille Pierre-Georges Chausson. Cela doit nous permettre également de renforcer le management opérationnel de nos équipes."

Si le projet de cession doit maintenant être présenté aux instances représentatives du personnel et aux autorités de la concurrence, on espère du côté de Chausson procéder aux premiers transferts d'agence dès le mois de septembre, avec passage sous enseigne. Le calendrier de transfert n'excéderait pas trois mois à partir des premiers transferts, en quatre phases. Premier chantier identifié par Chausson : "la remobilisation des équipes" après plusieurs mois d'incertitudes sur l'avenir du groupe Wolseley et dans un contexte économique très tendu.

Une centrale de référencement commune

En contrepartie de cette cession, Wolseley France recevrait de Chausson 43 M€ en obligations convertibles, représentant 11,6% du capital de la société à horizon 2021. Le groupe britannique conserverait également 20 M€ de propriétés immobilières qui lui procureraient un revenu annuel de 1,5 M€. Wolseley France et Chausson Matériaux ont enfin annoncé leprojet de création d'une centrale de référencement commune visant à "améliorer la marge" des deux entités. Si elle voit le jour, cette structure entraînerait le départ de Chausson de son groupement actuel, MCD (Groupe Samse, VM Matériaux, Denis Matériaux...), indique à Négoce Pierre-Georges Chausson. "La centrale permettrait à notre groupe et à Wolseley France d'acquérir une position nationale vis-à-vis de nos fournisseurs", précise aussi le dirigeant.

Le périmètre de Wolseley France ramené à 144 agences

Pour Wolseley France, le recentrage ne s'arrête pas à la cession de ces 88 agences : 24 agences vont être fermées, souvent des petits points de vente Réseau Pro "à faible potentiel", indique-t-on chez le distributeur. De même, les 15 points de vente constituant les réseaux Cardor (carrelage) et Coverpro (couverture) sont mis en vente. Si le projet devait aboutir en l'état, le nouveau périmètre de Wolseley France se composerait de 144 points de vente, dont une centaine sous enseigne Réseau Pro (matériaux), et une quarantaine sous pavillon Panofrance (bois panneaux). Placé sous la direction de Philippe Gardies, cet ensemble pèserait environ 780 M€ de chiffre d'affaires.

En parallèle de cette réorganisation, Wolseley France a annoncé le lancement d’une stratégie de reconquête via son « Plan Temppo ». L’objectif est de « recentrer sur la clientèle professionnelle en diffus, avec une priorité donnée au marché de la rénovation », indique le nouveau directeur commercial et marketing Christophe Raveau. Quatre leviers ont été identifiés, à commencer par la productivité de la force de vente. Une réorganisation est annoncée, avec la constitution systématique de binômes, tandis que les 200 ATC de Réseau Pro vont être accompagnés sur la prospection et l’organisation de leurs tournées, notamment via de nouveaux outils numériques. Les trois autres leviers de ce plan de reconquête concernent les achats avec le lancement de la centrale de référencement commune, la spécialisation métiers avec un focus sur le bois-panneaux et l’isolation, et la sectorisation avec l’optimisation des équipes commerciales, des achats et des transports. L’ensemble de ces mesures doit « mettre Réseau Pro en bonne capacité de rebond une fois que les conditions de marché se seront améliorées », souligne Philippe Gardies.

Un premier semestre très difficile

Le chiffre d'affaires de Wolseley en France a baissé de 10,4% à périmètre constant au cours du premier semestre comptable du groupe britannique (de juillet 2012 à janvier 2013), à un peu moins de 600 M€ de CA. Le groupe a annoncé la poursuite de ses efforts de réduction des coûts, qui ont baissé de 4,5% à taux de change constant lors du dernier exercice a annoncé Wolseley.

Commentaires

Négoce : Wolseley France négocie avec Chausson la cession de 88 points de vente

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur