En direct

NEGOCE La Samse se porte bien

ANNE CHATEL-DEMENGE |  le 11/12/1998  |  NégoceIndustrieNumériqueHaute-SavoieCommunication

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Industrie
Numérique
Haute-Savoie
Communication
Valider

A la mi-1998, la Samse annonçait un résultat consolidé avant impôt de 22,1 millions de francs, soit une augmentation de 6,3 % par rapport aux six premiers mois de 1997 ; parallèlement, le chiffre d'affaires consolidé affichait un accroissement de 10 % à 905 millions de francs. La bonne santé de cette entreprise rhônalpine, qui réalise les deux tiers de son activité dans le négoce de matériaux de construction et le solde dans le bricolage, est en partie imputable à la reprise du BTP depuis un an.

Conserver la taille critique pour rester indépendant

Mais le P-DG de la Samse, Patrice Joppé, souligne également : « Ces résultats s'expliquent aussi par notre politique d'investissement et de formation ininterrompue, même en période de vaches maigres. » Politique qui lui permet aujourd'hui d'opposer à ses concurrents un outil performant et des équipes motivées. Ainsi, le taux d'équipement informatique par salarié de la Samse est-il, selon la Banque de France, le plus élevé de toutes les entreprises françaises du secteur. L'entreprise, qui emploie 1 560 personnes, dispose, entre autres, de plus de 900 terminaux d'ordinateurs.

Les opérations de croissance externe vont aussi bon train. Dernier exemple en date : la prise de contrôle du groupe Mauris, une affaire familiale, basée à Annecy (Haute-Savoie), et qui a réalisé 98 millions de francs de chiffre d'affaires en 1997 dans le négoce des bois et panneaux. Cette opération vise à assurer à la Samse le maintien de la taille critique, un préalable jugé nécessaire pour maintenir l'indépendance du groupe.

Le capital de la Samse, placé au marché comptant de la Bourse de Lyon, est contrôlé à 55 % par le holding Dumont Investissement, qui regroupe majoritairement le personnel, les familles fondatrices et des institutionnels, parties prenantes au RES effectué en 1988. Et l'entrée en septembre 1996, à hauteur de 11 %, à la faveur de rachats en Bourse, du groupe irlandais CRH s'est faite dans l'optique d'un échange de savoir-faire et non d'une prise de pouvoir.

Autre axe stratégique : une vocation exclusive dans la distribution et un fort ancrage régional dans les Alpes françaises. Avec ses quarante-cinq points de vente de matériaux et dix-huit magasins de bricolage, la Samse estime occuper, dans le paysage du négoce français de matériaux, le troisième rang national et être le numéro un des groupes indépendants.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur