En direct

Negawatt actualise sa vision d’une France décarbonée
L'architecte Dominique Gauzin-Muller a animé l'après-midi de présentation publique du scénario Negawatt pour la neutralité carbone de la France en 2050, le 26 octobre. - © Negawatt

Negawatt actualise sa vision d’une France décarbonée

Laurent Miguet |  le 28/10/2021  |  Fournitures industriellesFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Fournitures industrielles
France
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Arrêt des derniers réacteurs nucléaires au plus tard en 2045, changement de braquet dans la rénovation énergétique des logements et des bâtiments tertiaires : présentée au public le 26 octobre, l’actualisation du scénario prospectif Negawatt trace le chemin vers une France neutre en carbone en 2050, avec un appareil industriel reconfiguré.

Sans surprise, le chapitre Bâtiment de la nouvelle version du scénario Negawatt concentre son tir sur les rénovations. « Attention [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Negawatt actualise sa vision d’une France décarbonée

Votre e-mail ne sera pas publié

Raison

29/10/2021 05h:52

Mon dieu... Ça veut doubler le parc éolien tout ca pour installer des centrales dépendant du lobbies pétrolier déjà en crise et ultra polluant. On veut pas faire l'erreur de l'Allemagne ! Menteur et faux écolo !

Votre e-mail ne sera pas publié

Justin

29/10/2021 07h:37

NEGAWATT n'a visiblement pas lu le rapport RTE car le risque industriel est encore plus grand avec le scénario 100% ENR. Sans compter leur besoin en bioénergie est extrêmement dépend de la météo et donc intrinsèquement risqué. Et si on, le travail de NEGAWATT présente des biais méthodologiques permettant de servir un projet de société. il pose ses hypothèses fortes de sobriété, et n’a donc absolument pas la même applicabilité et le même réalisme que les scénarios de RTE. D’autre part, aucune revue par les pairs ni concertation n’a été réalisée, en décalage avec les standards scientifiques actuels.Exemple : x2 pour les surfaces de paturage, actuellement on en a 11 millions d'hectare, il faut donc en trouver 11 millions de plus pris sur quoi? les forêts? Et est-ce bien pour la biodiversité comme leur scénario le clame?ils précisent que leur scénario n'est pas de la science fiction (p5) au cas où on aurait un doute...- P5: "supprimer les gaspillages"... et P10: réduction des gaspillages... hmmm- P5: privilégier les ENRs pour leur faible impact sur l'environnement : NON pour les bioénergies, bofbof pour les barrages, les éoliennes, les usines marémotrices,...- prend en compte le caractère fini des ressources : justement le nucléaire, c'est de 10 à 100x moins de matière première que pour les ENR, le nucléaire est donc à privilégier, non?- P11 les ENR sont les moins impactantes pour l'environnement => Pas si on compare avec le nucléaire- P11: Bois énergie = +50% (uniquement des résidus de bois matériaux) et p14 (Baisse de la quantité de bois/matériaux) => je ne comprend pas...- Flexibilité de la consommation électrique => on a vu cette semaine une usine électrointensive passer aux horaires de nuit => pas très social ni bon pour la santé- P13 = le graph dit /2 et le texte dit /3 pour la conso d'énergie primaire => erreur quelque part- P14: -95% cuivre (et comment faire les éoliennes et lignes électriques et les Véhicules électriques?) Et RTE signale qu'il en faudra BEAUCOUP PLUS surtout pour un scénario 100% ENR Cobalt = -84% (et les batteries alors?) Lithium = +54% (je crois qu'on est TRES TRES loin de ce qu'il faut pour avoir assez de batteries) Sable -76% alors que le graph dit ~-50% béton => à quoi sert d'autre le sable?Bref, truffé d'erreurs...

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil