En direct

NÉCESSAIRES CURES DE JOUVENCE

VIRGINIE PAVIE |  le 22/11/2018  |  Bas-RhinBouches-du-RhôneEure-et-LoirParis

1. RÉNOVATION -

Le bon fonctionnement des gares implique des restructurations régulières. Des opérations de longue haleine, souvent complexes, qui doivent être conduites sans perturber le trafic ferroviaire.

Les travaux de rénovation des gares existantes dépassent en ampleur la création de nouveaux équipements. Ils sont généralement dictés par une hausse du flux de voyageurs, liée, par exemple, à l'ouverture d'une nouvelle ligne à grande vitesse, d'une liaison connexe (métro, RER, tramway) ou à l'arrivée d'un matériel roulant de plus grande capacité (ex : réseau Transilien). Les interventions cherchent avant tout à apporter de la fluidité aux cheminements et tout particulièrement aux circulations verticales. Elles se traduisent par l'ajout d'escaliers mécaniques, d'ascenseurs, obligeant parfois à travailler au cœur du dispositif, lieu de passage entre tous les transports (métro, RER, train…), comme ce fut le cas à Saint-Lazare et comme cela le sera prochainement à Montparnasse, à Paris. Mais la transformation a bien souvent une portée plus large et conduit à une requalification des espaces pour améliorer l'accueil des voyageurs et développer une offre de services et de commerces. S'ensuivent des travaux d'aménagement intérieur, le renouvellement des zones d'attente, des modes d'information, la réfection des sols, des finitions, mais aussi la recherche d'éclairage naturel…

Le respect du bâti existant

Intervenir sur l'existant nécessite une attention particulière à l'histoire de la gare. De nombreux ouvrages du XIX e siècle sont, en effet, inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques (ISMH). La mise en valeur des éléments historiques fait donc l'objet d'un dialogue avec les architectes en chef des Monuments historiques et des Bâtiments de France, mais elle n'empêche pas, comme à Marseille (13) ou à Strasbourg (67), d'adjoindre une aile contemporaine au bâtiment. Face à des ouvrages anciens de grande qualité architecturale, la difficulté est parfois de restaurer à l'identique tout en répondant aux nouvelles normes actuelles.

« Dans le cadre des travaux de la grande halle métallique de la gare d 'Austerlitz, à Paris, un travail a été mené avec le CSTB pour optimiser les contraintes climatiques des calculs aux Eurocodes. Des essais en soufflerie ont pour cela été réalisés sur une maquette de la gare et du quartier », explique Matthieu Leste-ven, responsable d'unité [...]

Cet article est réservé aux abonnés CTB, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur