En direct

« NE LAISSEZ PAS FAIRE CEUX QUI DÉCIDENT POUR VOUS »

Par Jean-Louis Violeau |  le 08/10/2018  |  Allier

MARS 1976 -

Ce n'est pas d'aujourd'hui que l'architecte se sent marginalisé et regrette son fauteuil de « chef d'orchestre » : le mouvement dit de « Mars 76 » se construit officiellement contre les « urbanocrates » et sur le refus des plans d'occupation des sols (POS), perçus comme un processus de décision technocratique, écartant les architectes du débat. Le mouvement s'inscrit aussi au cœur des controverses concernant la future loi de 1977 pour laquelle, selon les jeunes signataires, « les seuls interlocuteurs de l'Etat sont l'Ordre et son syndicat [l'UNSFA] »(1) .

Raymond Nicolas, au nom de l'Association pour la démocratisation de l'urbanisme et de l'architecture (ADUA), évoque une loi « encore plus réactionnaire que Vichy [qui] contraint rigoureusement les architectes minoritaires qui veulent sortir de l'Ordre à y rester pour exercer leur métier, et les 15 000 étudiants à lui prêter serment d'allégeance », et ceci pour « protéger un mandarinat d'architectes ». Le mouvement Mars 76 y voit une « défense des privilèges [qui] entretient l'illusion que la qualité architecturale est entre les mains des architectes », oubliant que « l'architecture doit être la réponse à la demande des utilisateurs »(2) .

« Programme commun »

Publié dans Le Monde du 30 mars 1976, le manifeste fondateur est signé par 76 architectes, jeunes pour la plupart. Derrière Jean Nouvel, qui très vite en émerge, on retrouve en ces années de « Programme commun », un savant mélange PC-PS avec [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

« NE LAISSEZ PAS FAIRE CEUX QUI DÉCIDENT POUR VOUS »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur