En direct

Julien Blanchard, président de Hoffmann Green Cement Technologies. - © Hoffmann Green Cement Technologies
Tribune

"Ne faisons pas de la construction bas carbone juste un terme à la mode"

le 09/05/2019  |  CimentBois

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Ciment
Bois
Vie du BTP
Valider

Julien Blanchard, président d’Hoffmann Green Cement Technologies, jeune entreprise vendéenne pionnière du ciment décarboné.

"L’avènement d’une société bas-carbone semble aujourd’hui faire consensus. Alors que les rapports et alertes s’accumulent, le temps presse et l’enjeu est immense. Tous les secteurs, de plus en plus d’entreprises et même l’Etat présentent leurs solutions bas carbone. Et nous ne pouvons que nous réjouir de cette prise de conscience et du passage à l’action. A condition qu’elles soient concrètes et efficaces.



Le secteur de la construction face au défi du bas carbone



Responsable à lui seul de la production de 5% des gaz à effets de serre dans le monde, le secteur doit se réinventer. En France, les expérimentations autour de la nouvelle norme de construction RE 2020 prenant en compte à la fois l’énergie et les émissions de CO2, tout au long du cycle de vie, ont permis à la filière de tester grandeur nature des solutions.  Et, comme l’a souligné Guillaume Poitrinal, Président de Woodeum,"le sujet n'est pas le kWh mais le carbone au mètre carré". Malheureusement, le risque est grand aujourd’hui dans cette course au bas carbone où le greenwashing trouve un nouveau souffle. 

Prenez une pincée de recyclage, un soupçon d’innovation, arrosez largement de compensation carbone…et vous avez la recette de nombre de produits présentés comme « bas carbone ». 

Mais « bas carbone » jusqu’où ? Mais bas carbone comment ? Mystère. Car aujourd’hui rien ne définit ce qu’est un produit bas carbone. Est-ce diviser par quatre ses émissions de CO2 ? Diminuer de 35% ou de 50% ? Est-ce continuer de produire de la même façon et miser sur d’hypothétiques technologies de captage de CO2 ?  Aucune échelle, aucune définition n’existe.

Si la moindre diminution d’émissions de CO2 est présentée comme bas carbone, le risque est grand de voir le terme galvaudé… au détriment du véritable enjeu. 

Le meilleur CO2 est celui qu’on n’émet pas



Chez Hoffmann Green Cement Technologies, nous partons du principe que le meilleur CO2 est celui qui n’est pas émis. Notre aventure entrepreneuriale est fondée sur cette conviction. Nous produisons des ciments nativement décarbonés qui permettent d’économiser au minimum 75% d’émissions de CO2 par-rapport à un ciment traditionnel. 

Aujourd’hui, l’écologie ne saurait se contenter de rustines ou de simple discours, mais au contraire doit pouvoir compter sur des concepts développés à grande échelle, à même d’avoir un effet significatif au plan national et international.  Nous sommes une jeune entreprise qui croit au levier industriel pour répondre aux enjeux environnementaux. Nous sommes la preuve que des solutions existent et que bas carbone ne rime pas forcément avec compensation. Par cette innovation de rupture, nous contribuons à ouvrir un nouvel avenir pour un béton véritablement bas carbone.


Ni ville en bois, ni ville béton



Mais nous sommes aussi conscients de n’être qu’une part de la solution. Dans cette course au bas carbone, le bois a tendance à être présenté comme le futur de la construction. Mais ce matériau présente aussi ses limites. Et inversement, si le béton est parfois connoté négativement, il sera toujours présent dans la ville de demain. Soyons réalistes, demain, nous ne retournerons pas à la ville en bois et ne retomberons pas dans la ville béton. Il est urgent de sortir des querelles de chapelles pour relever, ensemble, les défis de la construction.  

L’enjeu n’est pas d’opposer les solutions mais de les additionner, de les multiplier pour optimiser leurs impacts. L’enjeu n’est pas de choisir une seule voix pour l’aménagement urbain, mais de créer les conditions pour le développement de nouvelles formes de construction. 

L’enjeu n’est pas de contraindre mais de favoriser l’émergence de technologies de rupture susceptibles d’apporter des réponses concrètes et efficaces. 

L’enjeu aujourd’hui est bien de ne pas surfer sur un terme à la mode au détriment de solutions concrètes. 

L’enjeu n’est pas d’être plus vert que son voisin, mais bien de limiter au maximum les émissions de CO2 pour limiter le réchauffement climatique. 

L’enjeu est trop grand pour en faire juste un terme porteur en communication."

Commentaires

"Ne faisons pas de la construction bas carbone juste un terme à la mode"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur