Environnement

Narbonne expérimente la collecte automatisée des déchets

Mots clés : Energie renouvelable - Gestion des déchets

Le futur éco-quartier du Théâtre sera doté d’un système automatisé de conduits souterrains qui acheminera directement les sacs poubelles vers l’usine de collecte. Une première en France.

La ville a signé le 15 mai un marché avec la société suédoise Envac, premier fournisseur de systèmes de collecte de déchets automatisés souterrains au monde.
Ce système sera exploité dans le quartier du Théatre, où 650 logements à énergie positive seront construits. Le nouveau quartier ne connaîtra donc jamais la valse matinale des camions poubelles et les nuisances diverses dues à la présence des poubelles car le système Envac est un système sous vide entièrement clos qui supprime donc les mauvaises odeurs, la nécessité de locaux à poubelles peu hygiéniques et la présence de bacs dans les rues. Les déchets sont déposés dans des bornes sur la voie publique. Les ordures collectées dans la ZAC du Théâtre aboutiront dans un terminal qui permettra de collecter à terme les déchets produits sur le cœur de ville historique et le quartier de la sous-préfecture (soit 20 000 habitants à terme).

Comment ça marche ?
Le principe du système repose sur un certain nombre de points de collecte reliés les uns aux autres par des conduites acheminant les déchets jusqu’à un terminal de collecte central. Après leur introduction dans la borne, les déchets sont momentanément stockés dans une chute débouchant sur une vanne de décharge. Les chutes rattachées au terminal de collecte sont automatiquement vidées à intervalles réguliers. Le système de commande actionne des ventilateurs, créant un vide d’air dans le réseau de canalisations.

Les vannes de décharge situées à la sortie de chaque chute s’ouvrent une à une et la force de gravité fait tomber les déchets dans le réseau horizontal de canalisations où ils sont transportés vers le terminal de collecte. A leur entrée dans le terminal de collecte, les déchets et l’air sont séparés en traversant un cyclone. Les déchets terminent dans un compacteur qui les compresse à l’intérieur d’un conteneur hermétiquement clos. L’air porteur est ensuite filtré afin de retenir poussières et odeurs pour enfin passer au travers d’un silencieux. Le système est idéal pour le tri à la source : dans ce cas, le système comportera autant de bornes et de conteneurs qu’il y a de fractions de déchets.

Grâce à un système d’aiguillage, chaque catégorie de déchets triés est dirigée vers le conteneur qui convient. Lorsque les conteneurs sont pleins, des camions traditionnels viennent les chercher pour transporter les déchets vers les centres de tri et valorisation, sites de compostage, centres d’enfouissement technique. L’installation de Narbonne prévoit la collecte de trois types de déchets et la mise en place d’un générateur photovoltaïque de 40 kWc.

Focus

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X