En direct

Nantes/Saint-Nazaire La métropole revoit ses projets à la hausse

bertrand escolin |  le 09/04/1999  |  France entièreCollectivités localesTransportsDirective européenneLoire-Atlantique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Transports
Directive européenne
Loire-Atlantique
Europe
Essonne
Loire
Maine-et-Loire
Etat
Valider

L' intercommunalité pourrait être renforcée sur la presqu'île guérandaise. Des projets et des ambitions renouvelées.

Dix ans après le projet « Nantes-atlantique, une métropole européenne pour l'Ouest », les chambres de commerce et d'industrie de Nantes et de Saint-Nazaire ont élaboré un projet commun d'aménagement et de développement territorial.

Premier constat : la métropole bipolaire (550 000 habitants à Nantes, 250 000 sur l'estuaire entre Saint-Nazaire et la Baule-Guérande) est déséquilibrée : l'activité tertiaire s'est nettement développée sur l'agglomération nantaise (voir nos éditions du 26 mars). « L'urgence de nouvelles liaisons s'impose pour développer harmonieusement le départemental et l'arrimer à l'Europe », explique Jean-Noël d'Acremont, président de la CCI de Saint-Nazaire : outre le « barreau sud » du TGV, qui n'est pas encore inscrit dans les priorités de l'Ile-de-France (un projet de tunnel au nord de l'Essonne est à l'étude par la SNCF), mais concerne 5 régions : Bretagne, Centre Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Aquitaine (elles sont prêtes à participer au financement, estime-t-on à la CCI) manque notamment le doublement d'un axe ferré -Angers, qui arrivera à saturation entre l'essor conjoint de l'activité TGV, TER et fret.

Deuxième constat : dans l'optique d'un développement des services stratégiques (banque, finances, NTIC, services), la métropole se place au 7e rang national : « il faut développer cet atout », explique Denis Batard, président de la CCI de Nantes. Bref, le bipôle ne peut fonctionner que si le pôle estuaire (autour de Saint-Nazaire, la Baule et Guérande) se structure.

C'est pourquoi les élus de la métropole, Jean-Marc Ayrault (Nantes), Joël Batteux (Saint-Nazaire) et Christophe Priou (Le Croisic), ont tenu vendredi 2 avril une première conférence métropolitaine, qui préfigure les discussions communes sur l'avenir de cette presqu'île : « Il est temps que les élus de tous bords travaillent ensemble pour l'avenir de la métropole », explique Jean-Marc Ayrault.

Certains, comme Joël Batteux, verraient même une extension possible de la métropole vers les villes touristiques sud Loire (pays de Retz) et même en amont de Nantes vers Ancenis.

Est-ce une préfiguration d'une grande intercommunalité à l'échelle de l'estuaire ? « Si nous voulons exister à l'échelle de l'Europe, résume Christophe Priou, la métropole économique doit aussi se croiser avec le littoral, dont la qualité est un atout exceptionnel pour la région. »

PHOTO

L'estuaire de la Loire, à l'Ouest, est mal relié à Nantes.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur