En direct

Nantes Lancement du projet urbain autour de la 3e ligne de tramway

bertrand escolin |  le 16/05/1997  |  Loire-AtlantiquePME du BTPFrance entièreCollectivités localesAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Loire-Atlantique
PME du BTP
France entière
Collectivités locales
Aménagement
Transports
Commande publique
Entreprises
Architecture
Réglementation
Marchés privés
Valider

- Une requalification des espaces publics qui fera appel à des opérations de promotion privée. - Des appels d'offres morcelés qui permettront à des PME de participer au marché.

Le 16 mai, le conseil du district de l'agglomération nantaise devait se prononcer sur le projet urbain qui sera présenté à enquête publique en septembre prochain pour les aménagements urbains induits par la nouvelle ligne de tramway. D'ici à 2005, l'agglomération passera de 27 km à 45 km de lignes. La première phase de l'extension du réseau est définie et les appels d'offres pour les études viennent d'être lancés : extension de la ligne 1 vers l'ouest (de 5,3 km en douze stations) et construction de la ligne 3 vers le nord-est (14,2 km dont une première phase de 4 km place du Commerce-Plaisance).

En prolongeant la ligne 1 vers l'ouest vers les zones d'activités de Saint-Herblain (qui accueille le pôle ouest d'hypermarchés et multiplexes de cinéma de l'agglomération), l'extension du tramway prévoit un réaménagement des stations et une modification de la ligne sur le quartier social très peuplé de Bellevue. « Mais l'essentiel du projet tient à la construction d'une 3e ligne, explique le maire Jean-Marc Ayrault, partant du centre-ville (place du Commerce) et rétablissant le lien entre la ville basse (le cours des 50-Otages, ancien lit comblé de l'Erdre) et la ville haute (la place de Bretagne.) »

La nouvelle ligne brise au passage quelques aberrations d'urbanisme liées aux destructions urbaines de la dernière guerre : la rue de l'Arche- Sèche obscurcie par trois ponts retrouvera la lumière et des accès vers l'esplanade supérieure. Au coeur de ce projet, la place de Bretagne, au pied de la tour du même nom, vaste esplanade qui se trouvera reliée au cours des 50-Otages par une rue en pente douce, actuellement encombrée par une friche urbaine : l'îlot Boucherie. Sur l'ensemble des lignes, la requalification des espaces publics fera appel à des opérations de promotion privée : au centre-ville, une grande enseigne nationale devrait s'implanter au départ de la 3e ligne. En matière de coûts, « le morcellement des appels d'offres par tronçons de ligne courts permettra à beaucoup d'entreprises d'accéder à ces marchés. Mais aussi de réduire le coût aux alentours des 100 millions de francs par kilomètre, ce qu'avait coûté la 2e ligne », estime Alain Chenard, maire adjoint et président de la Semitan (la société des transports de l'agglomération nantaise). Cette estimation « à la louche » inclut le matériel roulant et les aménagements de voirie.

PHOTO : La troisième ligne du tramway rétablira le lien entre la ville basse et la ville haute (la place de Bretagne, sur la photo).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur