En direct

Nantes demande réparation de malfaçons au plasticien Dan Graham

DEGIOANNI Jacques-Franck |  le 06/06/2002  |  EureEure-et-LoirCherMayenneMorbihan

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eure
Eure-et-Loir
Cher
Mayenne
Morbihan
Calvados
Manche
Maine-et-Loire
Orne
Côtes-d’Armor
Ille-et-Vilaine
Indre-et-Loire
Finistère
Indre
Loiret
Sarthe
Vendée
Loire-Atlantique
Seine-Maritime
Aménagement
Architecture
Loir-et-Cher
Valider

La ville de Nantes, qui avait confié au concepteur new yorkais Dan Graham, l'aménagement de la place du commandant L'Herminier en 1992, s'est retourné contre lui pour malfaçons et lui réclame 150000 euros. Quelques mois après la pose de dalles verticales collées sur un support béton, fin 1993, celles-ci se sont décollées et la ville a dû reprendre l'ensemble de l'aménagement.
Le commissaire du gouvernement du Tribunal administratif a réclamé également à l'artiste et à son collaborateur allemand, l'architecte Erick Recke, le remboursement pour le marché de suivi des travaux (64367 euros), estimant que "M. Graham n'a assisté qu'à une réunion de chantier" et l'architecte allemand fait "seulement trois apparitions". Jugement sera rendu d'ici un mois.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil