En direct

Nanterre va chauffer des logements en récupérant ses eaux usées
A Nanterre, un réseau de chaleur récupèrera les calories des eaux de la nappe phréatique et de celles usées - © © Moniteur.fr

Nanterre va chauffer des logements en récupérant ses eaux usées

Stephane Vigliandi et Eric Leysens |  le 18/03/2011  |  GirondeHauts-de-SeineNordParisInternational

Sommaire du dossier

  1. Les 13 premiers écoquartiers français labellisés
  2. Un label pour identifier les "vrais" écoquartiers
  3. La métamorphose d’un bâtiment industriel
  4. Construire un écoquartier
  5. L’écoquartier se chauffe avec les eaux usées
  6. Nanterre va chauffer des logements en récupérant ses eaux usées
  7. Quartier-témoin la vitrine du Paris durable
  8. Habiter en lisière de forêt
  9. Grand Nancy Restauré, le plateau de Haye conserve l’esprit de la forêt
  10. Palmarès EcoQuartier : le ministère de l’Ecologie remet ses prix et confirme la création d’un label Ecoquartier
  11. L’écoquartier Terre Sud sort de terre
  12. Un écoquartier nantais récompensé
  13. La ZAC Clichy-Batignolles s’étend à l’ouest
  14. Le centre-ville transformé
  15. Reconversion Les châteaux de l'industrie s'ouvrent à la ville
  16. Nord Le canal de Roubaix ouvert à la navigation
  17. Métropole lilloise L’Union, futur pôle d’excellence métropolitain
  18. RECONVERSION Valoriser les traces d’une industrie passée
  19. Lille Métropole Mutation urbaine autour du canal de Roubaix
  20. La friche de l'Union gardera sa vocation économique
  21. Un îlot de bâtiments à énergie positive
  22. La mixité s’invite à Euralille
  23. Projet urbain La mixité urbaine s'invite à Euralille Un bâtiment, trois programmes
  24. Une école-paysage sur les terrains Renault
  25. Trois nouveaux programmes de logements prévus pour fin 2013 sur l’éco-quartier Hoche à Nanterre
  26. NANTES - Giboire, Nantes Habitat et LNH sur La Prairie-au-Duc
  27. NANTES Entretien avec Laurent Théry, directeur général de la Samoa « Nous lançons la première phase du futur écoquartier de la Prairie-aux-Ducs »
  28. Rouen L’équipe de Jacqueline Osty retenue pour le futur écoquartier
  29. Rouen poursuit sa reconquête de l’ouest
  30. un parc habité sur un ancien site militaire
  31. Des immeubles de logements s'habillent d'Inox et de cuivre
  32. Ecoquartiers en France 4/8 - Rennes : un parc habité sur un ancien site militaire
  33. Hanovre, quartier Kronsberg L’eau de pluie dessine le paysage urbain
  34. FRICHES MILITAIRES Fribourg-en-Brisgau La reconversion verte du quartier Vauban
  35. 6. ZOOM SUR. Le chantier de dépollution de La Courrouze à Rennes
  36. Ecoquartier Sarriguren : le développement durable à l’espagnole
  37. Ille et Vilaine La zac de La Courrouze en chantier
  38. La Courrouze, 45% d’espaces verts pour un quartier qui joue la mixité
  39. Un nouveau quartier ravive l’est nantais
  40. Ecoquartiers en France - Bottière Chénaie, à Nantes: l’anti-ghetto pour « bobos »
  41. L’île Seguin, durable, dense, culturelle
  42. Un hameau écologique en milieu rural
  43. Ecoquartier Un archipel d'îlots pour une extension urbaine
  44. Amiens Un écoquartier dans la ZAC Paul-Claudel
  45. urbanisme durable Un écoquartier dense remplace l’ancienne caserne
  46. Développement durable Un écoquartier autour d’une gare RER
  47. LYON CONFLUENCE Une presqu’île dense et économe en énergie
  48. Angers, plateau des Capucins Des îlots denses autour dune armature végétale
  49. Urbanisation périphérique Toulouse réconcilie densité urbaine et paysage
  50. Champagne-Ardenne - Trois écoquartiers distingués
  51. Un écoquartier en rives de Somme
  52. La friche Testut démarre sa mue en écoquartier
  53. Béthune Nicolas Michelin transforme la friche Testut en écoquartier
  54. L’écoquartier du Raquet en chantier
  55. L'écoquartier du Raquet entre en phase opérationnelle
  56. PROJET URBAIN - Un écoquartier sur les anciens chantiers navals
  57. Grande-Synthe lance son écoquartier
  58. Un « cadre stratégique écoquartiers » pour bâtir une ville durable
  59. Charte écoquartier adoptée
  60. Ecoquartiers en France 2/8 - Lille-Lomme : un écoquartier autour d'un ancien canal industriel
  61. Un jardin d’eau au rythme des précipitations
  62. Construction durable Rives de la Haute Deûle : le plus avancé des écoquartiers métropolitains
  63. L’écoquartier Remafer bientôt lancé
  64. Reims 1 200 logements dans un écoquartier
  65. Paris 18e Un jardin sous une halle ferroviaire
  66. Paris Une centrale photovoltaïque installée sur la halle Pajol d’ici à 2012
  67. Reconversion Une gare de marchandises devient auberge de jeunesse et bibliothèque
  68. Ecoquartiers en France - Paris - Zac Clichy-Batignolles : une ville dense autour d'un parc
  69. ZAC Clichy-Batignolles : trois délibérations annulées mais le chantier continue
  70. La ZAC Clichy-Batignolles se prépare à accueillir le nouveau palais de justice
  71. Clichy-Batignolles L’opération est prête à démarrer
  72. Paris. Le parc Clichy-Batignolles sous un nouvel éclairage
  73. CLICHY-Batignolles Un nouveau quartier parisien à l’horizon 2013-2014
  74. Euromed 2 : financement bouclé
  75. Parc de Clichy-Batignolles. Le Jardin du rail est en bonne voie
  76. « Euromed II vise à amplifier la dynamique engagée depuis quinze ans » François Jalinot directeut général de l'établissement public d'aménagement Euroméditerranée
  77. L'écoquartier des Docks entre en phase opérationnelle
  78. François Leclercq dessinera Euromed II
  79. ESSONNE Afin de réconcilier les 30-50 ans avec la banlieue Ris-Orangis réfléchit à un « écoquartier »
  80. Le label Ecocité attribué à l'extension d'Euroméditerranée
  81. Marseille Michelin, Fortier et Leclercq vont imaginer Euromed II
  82. Montpellier L’écoquartier Rive gauche est lancé
  83. Strasbourg Danube : une demi-voiture par logement
  84. Ecoquartiers : un référentiel qualité
  85. Strasbourg Aménagement du secteur Danube
  86. Restructuration urbaine aux Maurettes
  87. Urbanisme durable La friche Kronenbourg sera le premier écoquartier strasbourgeois
  88. 90 logements BBC dans l’écoquartier Terres Neuves
  89. Premier bilan énergétique contrasté pour le prix national Ecoquartier 2009
  90. Terres-Neuves fait peau neuve
  91. Des enrobés environnementaux pour la voirie de la ZAC de Bonne
  92. « Le logement social ne doit pas être traité comme du sous-logement »
  93. Ecole élémentaire Lucie AUBRAC Zac de la Bonne, Grenoble
  94. Le premier écoquartier sort de terre
  95. Un chantier bois exemplaire en ville
  96. La capitale girondine sur les traces « vertes » de Stockholm
  97. La ville de Grenoble, lauréate du palmarès Ecoquartier 2009
  98. Un quartier durable aux bassins à flots
  99. Bordeaux Un quartier lacustre irrigué par trois canaux
  100. Ecoquartiers en France 1/8 - Grenoble, quartier de Bonne : Un modèle de ville compact et végétal
  101. ZAC Andromède et Monges-Croix-du-Sud complètent l’offre immobilière
  102. AMÉNAGEMENT DURABLE La bonne méthode de Bonne
  103. Planification Des outils pour une urbanisation durable
  104. Concours ilot 8, Zac Andromede Toulouse
  105. GRENOBLE Bâtiment à énergie positive ZAC de Bonne
  106. Une volute de béton flotte sur Blagnac
  107. GRENOBLE Un pôle commercial de qualité
  108. L'écoquartier Andromède allie ambition architecturale et écoconception
  109. FRICHES MILITAIRES Grenoble Une charte HQE pour un quartier nocturne
  110. Géothermie profonde sur la ZAC Andromède
  111. GRENOBLE La caserne de Bonne bien dans sa ville
  112. Toulouse Lancement du premier programme de bureaux sur la ZAC Andromède
  113. Blagnac, ZAC Andromède Un quartier champêtre aux portes de Toulouse
  114. Haute-Garonne La ZAC Andromède dessine le nouveau visage de l’urbanisme toulousain
  115. Lyon Confluence, acte II
  116. Défis à La Confluence
  117. Quatre équipes pour un quartier
  118. Le monolithe
  119. 39 Logements, Lyon Confluence Clément Vergély
  120. Coussins gonflables de grandes dimensions
  121. Projet urbain Herzog & de Meuron, A Lyon-confluence
  122. L'exceptionnel chantier du pôle loisirs et commerces à la Confluence
  123. Ecoquartiers en France 3/8 - Lyon Confluence : le sud de la presqu'île rendu à la ville
  124. Lyon Confluence se déploie vers le Rhône
  125. Lyon Confluence. Un puzzle végétal entre Saône et Rhône
  126. Grand Lyon A la reconquête des berges de Saône
  127. Lyon GRS Valtech dépollue les terrains de La Confluence
  128. 10 écoquartiers grimpent les marches de l’Est

La ville de Nanterre a inauguré vendredi 18 mars la pose d'un échangeur thermique sur le premier réseau français de chaleur alimenté par la récupération calorifique des eaux usées pour chauffer un éco-quartier.

« C'est une première en France ! », s'est félicité Patrick Jarry, le maire de Nanterre (Hauts-de-Seine). A l'heure où le débat sur l'énergie nucléaire est réactivé suite aux événements survenus il y a une semaine au Japon, l'élu communiste a ainsi souligné que Nanterre est désormais « l'une des communes françaises les plus en pointe en matière de production de chaleur à partir des énergies renouvelables (EnR) ». Inscrit dans le cadre du Plan Climat Territorial (PCT) lancé en février 2007 par cette agglomération de l'Ouest parisien, ce réseau de chaleur est destiné à fournir aux 650 logements neufs (dont 360 en accession à la propriété à prix maîtrisés ou encadrés) de l'éco-quartier de la Zac Centre Sainte-Geneviève « plus de 50 % de chaleur provenant d'énergies locales et renouvelables » ; tant pour le réseau de chauffage que celui d'eau chaude sanitaire.
Le montage du projet a été assuré par la SEMNA (Société d'économie mixte d'aménagement et de gestion de la Ville de Nanterre). La conception, la réalisation et l'exploitation de l'installation de production et de distribution de chaleur ont été attribuées au groupement Cofely-Lyonnaise des Eaux (deux filiales de GDF Suez) via un contrat de concession de 25 ans. Coût global de l'investissement : 3,795 millions d'euros (M€) dont 1,591 M€ financées par Cofely. En cours de demande, une subvention de l'Ademe (au titre du Fonds Chaleur) doit apporter environ 1,5 M€ « répartis à hauteur d'environ 50 % pour la partie récupération de chaleur et 60 % pour la distribution », détaille le maire de Nanterre.

Un mix énergétique « eaux usées-géothermie-gaz de ville »

Mandataire du groupement, Cofely (dont le bouquet énergétique est composé à 26 % par des énergies renouvelables et de récupération) s'est associé à Eau & Force, la filiale locale de Lyonnaise des Eaux. Le réseau de chaleur de l'éco-quartier Boule/Sainte Geneviève s'appuie sur le dispositif Degrés Bleus (voir encadré) d'Eau & Force pour récupérer les eaux usées (eau des cuisines, des salles de bains, etc.). D'une puissance cumulée de 800 kW, la chaufferie centrale s'appuie sur deux pompes à chaleur qui vont valoriser les eaux usées du réseau d'assainissement du Conseil général. Cette chaleur sera récupérée grâce aux 200 mètres d'échangeurs thermiques installés dans les canalisations sous l'avenue Georges-Clémenceau, à proximité de l'éco-quartier. « La valorisation calorifique des eaux usées est d'autant plus intéressante qu'en l'espace de dix ans, leur température a grimpé d'environ 4°C grâce aux multiples économies réalisées sur l'eau froide (installation de mitigeurs, de chasses d'eau économiques...) », précise Yves Bories, le directeur du centre régional Paris/Île-de-France d'Eau & Force. Aujourd'hui, ce dispositif fonctionne à la piscine de Levallois-Perret (commune voisine de Nanterre), à l'hôtel de ville de Valenciennes, à l'hôtel de communauté à Bordeaux pour le chauffage et le rafraîchissement ou encore dans une école à Paris.
En appoint, pour répondre aux pointes de consommation, le complément de chaleur sera produit par une géothermie sur nappe à faible profondeur (70 à 90 m) qui bénéficie d'une température d'eau in situ de 14° C. Pour la mise en œuvre du procédé Degrés Bleus, Lyonnaise des Eaux s'est associé à la société d'ingénierie Saunier & Associés pour les études, et sa filiale BSR Technologies pour l'exécution. En outre, Cofely va réaliser et exploiter également les 14 sous-stations d'alimentation (ou postes de livraison), ainsi que la centrale de production de gaz (via 3 chaudières) prévue pour l'appoint et le secours. Au final, le futur éco-quartier Boule/Sainte-Geneviève, implanté dans un tissu urbain dense, sera chauffé à 39 % par la valorisation des eaux usées et 14 % par la géothermie. Le dispositif devrait permettre d'économiser 13 500 tonnes d'émissions de CO2 d'après les calculs de Cofely et Lyonnaise des Eaux.
Selon nos informations, Lyonnaise des Eaux aurait d'ores et déjà trois autres projets pour installer des réseaux de chaleur similaires dans le cadre de logements collectifs : l'un auprès d'un office public de HLM (OPH) ; deux autres avec des entreprises sociales de HLM (ESH).

Un calendrier serré

Mars 2011 Pose de l'échangeur thermique
Avril Pose des chaudières gaz et tests
30 avril Mise en service du réseau
10 juin-2 juillet Emménagement des premiers occupants dans les deux premiers (sur 5 lots de logements certifiés THQE et répondant, a minima, au label BBC).

Des eaux usées au fluide caloporteur

Le dispositif Degrés Bleus s'appuie sur un échangeur thermique au fond des canalisations d'eaux usées. Il va permettre de récupérer les calories des eaux usées et les transférer à un fluide caloporteur. Composé d'eau glycolée (dont la température passe de 4°C à 8°C au contact de l'échangeur), ce fluide alimente une pompe à chaleur qui assure le chauffage du bâtiment. Il circule en boucle fermée de l'intérieur des échangeurs à la chaufferie du bâtiment. Constitué de plaques en inox, l'échangeur garantit la séparation du réseau de chauffage de celui des eaux usées. Quant à la pompe à chaleur, elle va démultiplier les calories prélevées et élever la température jusqu'à ce qu'elle soit suffisante (entre 50°C et 63°C) pour le chauffage du bâtiment.

Plan climat dès 2007

Maire de Nanterre, Patrick Jarry rappelle que « la commune fait partie des dix premières villes en France à avoir créer, dès février 2007, un PCT (Plan Climat Territorial), alors que ce document ne sera obligatoire qu'à partir de janvier prochain dans les agglomérations de plus de 50 000 habitants ». Dans sa commune, ce Plan a déjà permis l'installation d'une chaufferie bois (opérationnelle au cours du printemps) dans l'éco-quartier Hoche qui sera chauffé à 80 % grâce aux EnR. Parmi les autres réalisations : la pose de 300 m² de panneaux photovoltaïques sur les toitures de deux groupes scolaires (environ 75 000 kWh produits depuis deux ans et demi, 6,4 tonnes de CO2 évitées par an) ; ou encore la construction d'un institut médico-éducatif. « En septembre dernier, nous avons engagé avec le Conseil régional la première réunion en vue de rendre cohérent notre PCT au futur schéma régional climat-air-énergie [le SRCAE a été créé par l'article 23 de la loi Grenelle 2 -ndlr] », précise Gaëlle Collignon, chef de projet PCT à la mairie de Nanterre.


Commentaires

Nanterre va chauffer des logements en récupérant ses eaux usées

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX