En direct

Nancy modélise le temps de sa splendeur

PASCALE BRAUN |  le 17/05/2013  |  ImmobilierMeurthe-et-MoselleFrance entièreEuropePatrimoine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Meurthe-et-Moselle
France entière
Europe
Patrimoine
Hygiène
Bois
Valider
Patrimoine -

Clou de l’exposition « La Ville révélée » (1), une maquette déclinée en 3 D et en bois reconstitue la ville nouvelle de Nancy construite à la Renaissance, à partir d’une cartographie datant de 1611.

Pour permettre aux Nancéiens de se représenter leur ville voici quatre siècles, la municipalité - qui a placé 2013 sous le signe de la Renaissance avec un ensemble de manifestations étalées sur toute l’année - a demandé au Centre de recherche en architecture et en ingénierie (Crai) de l’école d’architecture de Nancy de réaliser une reconstitution en 3 D. La carte dessinée en 1611 par Claude de la Ruelle a servi de base à une impressionnante maquette en bois exécutée par l’atelier francilien l’Art du Petit. Au terme de l’exposition, la maquette figurera en bonne place au Musée lorrain de Nancy.

« Le document réalisé par Claude de La Ruelle constitue un relevé précis et détaillé dont nous avons pu vérifier l’exactitude, car les maisons qui subsistent de cette époque correspondent très fidèlement à cette reproduction », indique Didier Bur, enseignant et chef de projet au Crai. Spécialiste de la modélisation en 3 D, le laboratoire public a utilisé les relevés cadastraux, mais aussi des techniques inédites pour faire revivre sur écran tactile le formidable élan architectural de la Renaissance. Des vues aériennes de la ville, dont les éléments contemporains ont été « gommés », ont ainsi permis de reconstituer le cours de la Meurthe, dont on apprend que le lit a été déplacé au cours des siècles. Le Centre de recherche a facturé 15 000 euros ce travail au long cours, qui s’inscrit dans un projet global de reconstitution de la ville à travers les siècles.

Une ville moderne et heureuse

Si la carte de Claude de Ruelle donne l’impression d’une forte densité, les reconstitutions en 3 D révèlent au contraire une ville aérée agrémentée de forums, de grands parcs publics et de larges allées. « La ville nouvelle tourne le dos au Moyen-Age. A compter de 1588, Charles III édifie un projet urbain inspiré de celui de Turin. Plusieurs réalisations ne verront pas le jour, mais la restitution donne l’image d’une ville moderne et heureuse », souligne Alain Barbillon, co-commissaire de l’exposition.
A la fin du XVI e siècle, la bourgade de Nancy, qui comptait moins de 5 000 âmes, s’est muée en l’une des plus belles villes fortifiées d’Europe. Sous l’impulsion de la régente Chrétienne de Danemark, puis du duc Charles III de Lorraine, la ville s’entoure de fortifications spectaculaires sur un périmètre de 5 km comportant 18 bastions de brique et de pierres décorés de losanges colorés et vernissés. Ces somptueux ouvrages, dont certains atteignent 18 m de hauteur, ne serviront pas, car Nancy tombe sans combattre lors du siège de 1661 et Louis XIII s’empressera de les faire raser. La maquette en bois, complétée par une borne interactive, permet de ressusciter ce passé oublié.

PHOTO - 715034.BR.jpg
PHOTO - 715034.BR.jpg - © maxime Santiago-CRAI
PHOTO - 715033.BR.jpg
PHOTO - 715033.BR.jpg - © maxime Santiago-CRAI

(1) Au palais du gouvernement de Nancy jusqu’au 31 août.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur