En direct

Evénement

Naissance du nouveau pôle routier d'Eiffage

GUILLAUME DELACROIX |  le 11/02/2000  |  CorseEntreprisesTravailPas-de-CalaisFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Corse
Entreprises
Travail
Pas-de-Calais
France
Europe
International
Valider

SCR-Beugnet et Gerland entrent sous la bannière Appia

C'est officiel depuis le 3 février : le pôle routier d'Eiffage s'appelle désormais Appia. L'annonce en a été faite par le président d'Appia, Bruno Tabarié, qui a passé en revue l'histoire des trois enseignes aujourd'hui regroupées. Les compétences routières d'Appia remontent ainsi à 1871, date de fondation de Beugnet à Arras. Avec Gerland, créé en 1908, et SCR, créé en 1928, le nouveau groupe est donc numéro quatre en France, derrière Colas (Bouygues), Entreprise Jean Lefebvre (Groupe GTM) et Eurovia (SGE).

Maintien des marques historiques

Appia devrait réaliser en 2000 près de 1,5 milliard d'euros (9,84 milliards de francs) de chiffre d'affaires, soit une hausse de 6,3 % par rapport à 1999. L'an passé, les activités respectives de SCR-Beugnet et de Gerland se sont établies à 957 millions d'euros (6,3 milliards de francs) et 452 millions d'euros (3 milliards de francs). « Et, si l'on se réfère à 1990, on s'aperçoit que le chiffre d'affaires d'Eiffage dans la route a été multiplié par trois en dix ans », souligne Bruno Tabarié, qui indique que les effectifs d'Appia représentent environ 11 500 personnes. Le résultat net obtenu par addition de SCR-Beugnet et de Gerland a représenté 21,3 millions d'euros (140 millions de francs) en 1998, et devrait avoir dépassé 28 millions d'euros (184 millions de francs) en 1999. Les bénéfices devraient s'inscrire en hausse pour Appia en 2000.

A ceux qui seraient tentés de comparer Appia à Eurovia, né en avril 1997 du rapprochement de Cochery-Bourdin-Chaussé et de Viafrance, Bruno Tabarié apporte un éclairage sans équivoque : « Appia n'est ni Eurovia ni Colas. C'est le nom du siège, de nos usines et de nos produits. Mais les marques existantes demeurent en raison de leur force commerciale. » Pas de fusion, donc, ni même de charte graphique commune qui aurait pu nécessiter de repeindre toutes les machines.

Toutefois, en interne, la nouvelle stratégie d'Eiffage est prise comme un virage à 180 degrés. Il n'y a plus concurrence entre les trois enseignes, et le mot d'ordre se résume désormais à un seul slogan : « Tous ensemble ! » Y compris avec les quelques présences étrangères d'Appia : Walter Bau en Allemagne, Luxliants au Luxembourg, Adifer & Solusel au Portugal ou Panasfalto en Espagne. Avec 6 % du chiffre d'affaires, l'international ne pèse pas lourd. Mais, pour Bruno Tabarié, « cette réalité ouvre de grandes perspectives à Appia, même si sa vraie force réside en métropole ». Le développement européen de l'entreprise pourrait bien passer par la péninsule Ibérique, par croissance externe ou dans les bagages d'Eiffage. Les dernières acquisitions maison sont le charentais Satap et l'espagnol Sgasa, à Ségovie.

GRAPHIQUES : Ventilation du chiffre d'affaires d'Appia par métiers (exercice 1999 et prévisions 2000).

Comme ses concurrents, Appia s'attend à une poursuite de la baisse des grands travaux et au développement des activités de réseau.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur