En direct

Naissance du label bas-carbone
François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a lancé le label bas-carbone ce 23 avril.

Naissance du label bas-carbone

LeMoniteur.fr |  le 23/04/2019  |  LabelImmobilierMinistère de la Transition écologique et solidaireTransition énergétique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Label
Immobilier
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Transition énergétique
Valider

Ce nouvel outil doit favoriser l’émergence d’actions locales de lutte contre l’effet de serre et de séquestration de CO2.

Le ministère de la Transition Ecologique et solidaire et celui de l’Agriculture et de l’alimentation ont lancé mardi 23 avril le label bas-carbone, « un outil innovant pour favoriser l’émergence d’actions locales de lutte contre l’effet de serre et de séquestration de CO2 ».  Objectif : pousser les acteurs à développer des opérations contribuant à l’atteinte des objectifs climatiques de la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC). Selon le ministère de la Transition écologique, ce label vise à garantir « la qualité environnementale et la transparence de projets de terrain, et offre des perspectives de rémunération de ces actions par des acteurs publics ou privés souhaitant les soutenir ».

Des tests sur le territoire

Avant même sa création, des projets de terrain pilotes ont permis de tester le label bas carbone. C’est par exemple le cas du projet de l’Association syndicale libre de gestion des forêts de la Terre de Peyre, en Lozère. Cette association s’est lancée en 2015, avec le soutien du Groupe La Poste, dans un projet de boisement et reboisement de 36 hectares de pinèdes fortement dégradés par une tempête et la neige, en utilisant des essences variées. « Le projet, en plus de ses bénéfices pour la biodiversité et l’économie locale du bois, va permettre de séquestrer plusieurs milliers de tonnes de CO2 au cours des prochaines décennies », estime-t-on au ministère.

De nombreux acteurs – l’Ademe, La Poste, le Fereder, le Centre national de la propriété forestière, etc. - ont participé au développement du label bas carbone. L’Institut de l’économie pour le climat (I4CE) a par exemple été mobilisé sur les méthodes de comptabilisation des réductions d’émission dans les secteurs agricoles et forestiers.

Commentaires

Naissance du label bas-carbone

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur