Naissance d'un Code de la performance environnementale pour l'immobilier tertiaire

Defawe Philippe |  le 29/02/2008  |  InternationalTertiaireEnvironnementSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Tertiaire
Immobilier
Environnement
Santé
Technique
Valider

Un cadre universel applicable partout dans le monde, qui permet aux organisations de mesurer et de comparer de manière cohérente la performance environnementale de leurs actifs immobiliers dans le respect des bonnes pratiques naissantes : c'est la vocation du premier Code environnemental que vient IDP, le leader mondial de l’analyse en matière d’immobilier commercial, avec le soutien de Bureau Veritas et CB Richard Ellis et Barclays.
Son objectif : fixer de nouvelles normes internationales d’évaluation de la performance environnementale de l’immobilier d’entreprise.

"Nous savons que les immeubles sont une source importante de nuisances à l’environnement, mais la plupart des organisations ont besoin d’assistance pour décider des moyens qui permettront de mesurer cet impact" explique Christopher Hedley, directeur d’IPD. Le Code permet non seulement de comparer la performance environnementale de leurs propres actifs immobiliers entre eux, mais également de la comparer à celles d’organisations semblables, n’importe où dans le monde".
L'enjeu est significatif car l’immobilier d’entreprise représentant 20 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone, les dirigeants vont être amenés à fournir des informations de plus en plus détaillées et de plus en plus qualitatives sur la performance environnementale de leurs actifs immobiliers.
Pour Charlotte Eddington, directrice de l’énergie et de la durabilité de CB Richard Ellis, "il est primordial de mesurer et de rapporter avec exactitude l’impact des actifs simples ou des portefeuilles immobiliers, ainsi que les réductions d’émissions qui peuvent découler de ces mesures". "Cependant, jusqu’à présent, les informations tendaient à varier d’un cas à l’autre", explique-t-elle.
Avec IPD, Bureau Veritas a passé en revue les pratiques d’excellence existantes afin de concevoir "un ensemble d’outils globaux, clairs et précis de mesure de la performance environnementale de l’immobilier". "A cet effet, le Code a été relu et réexaminé par les plus grands acteurs de l’industrie immobilière" explique Anthony Hyde, directeur général du département, santé, sécurité et environnement de Bureau Veritas.

Ce Code propose donc une méthode claire et détaillée de collecte des données environnementales pouvant être croisé avec les méthodes de reporting internationales telles que la Global Reporting Initiative (GRI).
Il n'empêche que le plus difficile reste à faire : à savoir que les dirigeants d’entreprises se l'approprient.

Jean-Philippe Defawe

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur