En direct

MUSÉE DE CLUNY PARIS VE

MARGOT GUISLAIN |  le 08/10/2018  |  ParisRénovation

BERNARD DESMOULIN -

La réalisation de cette extension dévolue à l'accueil du public donne un nouveau souffle au musée de Cluny, dans le Quartier latin, à Paris. Petit édifice de 250 m2 au sol, il prolonge autant qu'il participe à rendre visible ce palimpseste de l'histoire de la capitale.

Avec son identité contemporaine assumée, le nouvel accueil du musée de Cluny apporte la fraîcheur dont avait besoin l'institution, qui semblait pétrifiée derrière les murs de l'hôtel des abbés de Cluny, construit au XVe siècle puis reconverti en musée du Moyen-Age en 1843. L'accès s'effectuait jusqu'alors par la place Paul-Painlevé, située à l'arrière du boulevard Saint-Michel, à l'écart des grands flux de circulation du Quartier latin. Côté boulevard, les vestiges des thermes antiques de Lutèce, qui font partie du musée, interrompent la continuité du bâti haussmannien, mais, coupé du bâtiment et sans mise en scène dans la ville, ils prenaient l'aspect d'un délaissé au milieu du flux des voitures et des passants. Aujourd'hui, grâce à la fonction de rotule du pavillon d'accueil, ce musée-îlot compose une unité urbaine.

En réunissant l'Antiquité romaine, le Moyen-Age, les XIXe et XXIe siècles sur un même site, il offre une diversité typologique comparable à celle d'un macrolot, dont l'édification se serait étalée sur deux millénaires.

Synthèse historique

A la problématique de l'insertion d'un nouvel élément dans ce site si riche historiquement, Bernard Desmoulin répond que « lorsque l'architecture contemporaine introduit un dialogue et poursuit une histoire, c'est là que la modernité prend tout son sens », marchant ainsi dans les pas de Carlo Scarpa. L'architecte approchait un bâtiment comme un organisme vivant, constitué de strates s'additionnant au fil du temps, et avec lesquelles il composait, tout en les laissant lisibles. Au musée de Cluny, l'accumulation des couches est telle que le site constitue une synthèse de l'histoire de la formation de Paris, particulièrement perceptible le long de la rue du Sommerard, où la façade s'offre comme une compression d'époques. Dernière strate du bâtiment, le pavillon vient se greffer à l'extension du XIXe siècle, avec un léger déhanchement de façade pour marquer le raccord.

Par son jeu de toiture, il réinterprète celle du frigidarium contiguë, seul vestige des thermes encore entier. Ensemble, le monument antique et le petit bâtiment d'accueil créent une frontalité urbaine le long du boulevard. « L'objectif n'est pas d'intégrer le contemporain dans l'ancien, mais d'établir des connivences avec ce qui est déjà là », souligne Bernard Desmoulin. Connectée au hall d'accueil, une passerelle en balcon sur l'excavation intègre la visite des vestiges dans le parcours général.

Hall corbuséen

Les façades sont habillées de panneaux de fonte d'aluminium de couleur bronze, matériau habituellement utilisé pour fabriquer des moteurs de voiture. Ici, il vient donner de l'épaisseur aux panneaux (2 cm) et une massivité qui dialogue avec les murs en moellons des thermes romains. L'effet est accentué par le relief et la rugosité de la surface, obtenus par un sablage réalisé de façon aléatoire, panneau par panneau, lors du moulage. Devant les ouvertures, ceux-ci forment des claustras dont la dentelle métallique reprend le motif d'une ornementation de l'édifice gothique. La présence d'une réserve archéologique en infrastructure a obligé à faire reposer le volume sur des micropieux et à réaliser de longues portées (20 m de façade à façade). Il en résulte un hall corbuséen, à l'espace continu, structuré par l'escalier qui s'y déploie comme un ruban et devient mezzanine. [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur