En direct

Municipales 2008 : Bertrand Delanoë gagne son Grand Paris
Bertrand Delanoë lors d'une visite sur le chantier du service des urgences de l'Hôpital Saint-Antoine en décembre dernier. © Sophie Robichon/Mairie de Paris - ©

Municipales 2008 : Bertrand Delanoë gagne son Grand Paris

Defawe Philippe |  le 17/03/2008  |  Seine-et-MarneVal-d'OiseYvelinesParisSeine-Saint-Denis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
Val-d'Oise
Yvelines
Paris
Seine-Saint-Denis
Val-de-Marne
Essonne
Hauts-de-Seine
Collectivités locales
Valider

Pour son second mandat, le maire de Paris Bertrand Delanoë mettra notamment l'accent sur le logement social et le développement durable, avec en toile le fond, le chantier du Grand Paris.

Réélu au second tour avec 57,7% des voix, le maire (PS) de Paris prévoit d’investir près de 7 milliards d’euros au cours de ce mandat : financement de 40.000 logements sociaux, prolongement du tramway, la construction de nombreux équipements publics.
Bertrand Delanoë se lance un défi : financer 40.000 logements sociaux au cours des six prochaines années et atteindre dès 2014 (au lieu de 2020), le seuil de 20% fixé par la loi SRU. Ces 40.000 logements supplémentaires (30.000 agréés entre 2001 et 2008) se répartiront à parts égales entre constructions neuves, logements remis sur le marché dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité et acquisitions d’immeubles. Un tiers seront des logements PLS accessibles aux classes moyennes (pour une personne seule, les ressources ne doivent pas dépasser 30 700 euros par an). Toujours pour permettre à ces dernières de se loger dans la capitale, la nouvelle équipe imposera aux promoteurs de réserver 40% de leurs programmes neufs dans les ZAC à des logements privés à loyer maîtrisé (16 euros/m2). Elle envisage également la création d’un outil foncier spécialisé dans la lutte contre les transactions spéculatives touchant des immeubles privés.
Le nouvel exécutif vise la construction d’au moins 4 500 logements neufs par an (sociaux pour moitié), réalisés pour l’essentiel dans les grandes ZAC créées depuis 2001 (Claude-Bernard, Rungis, Clichy- Batignolles…). Par ailleurs, il se donne encore trois ans pour achever la résorption de l’habitat insalubre (80% des 1 036 immeubles recensés en 2001 sont en cours de traitement).

2000 "Autolib"
Pour les déplacements, le principal projet concerne le prolongement du tramway T3 de la porte d’Ivry jusqu’à la porte de la Chapelle (14,2 km), l’objectif étant de pousser cette extension jusqu’à la porte d’Asnières.
Pour accompagner le succès de Vélib’, 200 km de pistes cyclables seront créés. Et à partir de 2009, la Ville proposera "Autolib" : 2.000 voitures propres (électriques ou hybrides) en libre-service.

200.000 m2 de panneaux solaires
Après l’adoption du Plan climat, la nouvelle mandature sera placée sous le signe du développement durable avec pour objectif la réduction de 15% des gaz à effet de serre d’ici à 2014. Les premières mesures porteront sur la réhabilitation des logements sociaux (171 000 au total) et la création d’un écoquartier « exemplaire » sur la ZAC Clichy-Batignolles (50 ha). Bertrand Delanoë a affiché l'ambition d'une capitale de l’énergie solaire : 200 000 m2 de panneaux seraient installés sur les toits parisiens à commencer par celui de la halle Pajol (18e).

"Paris Métropole"
Au cours des prochains mois, la municipalité poursuivra les réflexions sur l’aménagement de trois secteurs délaissés de la couronne - Porte de la Chapelle (18e), Bercy-Poniatowski (12e) et Masséna-Bruneseau (13e) - qui pourraient accueillir la construction de nouvelles tours. "Mais rien ne se fera sans une concertation poussée avec les Parisiens", assure le maire. Ces trois secteurs offrent aussi une "formidable opportunité" de mieux relier Paris à sa périphérie. De nouvelles couvertures du périphérique permettront également de créer une continuité urbaine avec les communes riveraines (porte de Montreuil, ponctuellement entre les portes d’Ivry et de Vanves, porte des Ternes/porte de Champerret).
Les relations avec la banlieue marqueront d’ailleurs ce début de mandat. Dans les jours à venir, le maire de Paris proposera des Assises de l’agglomération, associant les nouveaux élus, la région et l’Etat pour définir à la fois une méthode et un calendrier pour la création d’une structure de coopération intercommunale, "Paris Métropole".
Enfin, pendant sa campagne, Bertrand Delanoë a promis aux Parisiens la construction de nombreux équipements : 14 écoles, 5 collèges, 4 500 places de crèches, une seconde piscine flottante sur la Seine (15e) sans oublier la rénovation du stade Jean-Bouin et celle de la piscine Molitor (dans le cadre d’un PPP).
Côté culture, la Ville mènera à bien le chantier de La Gaîté Lyrique et participera au côté de l’Etat à la construction d’une grande salle de concert Porte de la Villette (19e). Enfin, les travaux de la canopée des Halles devraient débuter en 2009.
Au total, les investissements devraient s’élever entre 6 et 7 milliards d’euros. Bertrand Delanoë annonce une "hausse très modérée" des impôts locaux, uniquement pendant les deux premières années.
Nathalie Moutarde

Retrouvez dans Le Moniteur "spécial élections municipales" du 20 mars, un dossier de 22 pages avec les grands chantiers à venir des nouveaux maires.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil