MTS France élargit la cible du terrassement par aspiration
MTS France élargit la cible du terrassement par aspiration - ©

MTS France élargit la cible du terrassement par aspiration

Laurent Miguet |  le 07/04/2009  |  TravailCommunicationBas-RhinEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Travail
Communication
Bas-Rhin
Europe
Valider

A travers un mini camion aspirateur qu’il présentera à Intermat (1), l’Allemand MTS espère accélérer la progression et la diversification d’une technique qui a fait ses preuves dans les travaux de canalisation en milieu urbain.

« Les TP représentent encore 60 % de notre marché, mais la plus forte progression récente vient des travaux de nettoyage industriel en particulier les cimenteries, aciéries ou stations d’épuration. Dans la plupart des cas, nous n’avons pas d’autre concurrent, dans ces sites, que la pelle et la pioche », note Gilles Bauer, gérant de MTS France.
Le « mini Vac » présenté à Intermat privilégie ce type d’application, sans pour autant abandonner la cible des TP : avec ses 40 à 60 kw au lieu de deux fois 110, le mini camion aspirateur répond à la demande de terrassement nécessaire pour fonder les panneaux de signalisation routière. Jeune pousse du terrassement par aspiration née en 2007 à Niederbronn (Bas-Rhin), Aspirtec accompagne MTS France à Intermat pour promouvoir l’ensemble des applications de la technique et des outils. Depuis fin mars, la coopération entre la filiale française du fabricant allemand et son client alsacien se poursuit dans le domaine de la formation, dont Aspirtec assure la partie pratique. Actuellement implanté à Forstfeld (Bas-Rhin), MTS France mettra en service un site dédié à cette activité de formation en septembre prochain dans son futur siège de Roppenheim (Bas-Rhin).

Un lobby se structure


Pour consolider le marché émergeant, l’annonce de la création d’une association de promotion de la technique marquera l’édition 2009 d’Intermat. Cette structure de lobbying associera MTS et son principal concurrent à l’échelle mondiale : RSP, autre fabricant allemand. « Aucun de nous deux ne peut réellement prétendre à une supériorité technique. La spécificité de l’approche de MTS réside dans l’application de l’aspiration cyclonique, qui utilise la rotation de l’air pour aspirer la terre », résume Gilles Bauer. Le débit de 36 000 m3/h permet d’extraire des blocs de 35 kg pour un diamètre de 250 mm, avec des pompes de 100 m de long. Sur le plan commercial, MTS se distingue par l’existence d’une filiale française qui s’appuie sur trois personnes détachées dans la maison mère de Germersheim (Rhénanie-Palatinat) pour répondre en moins de 48 h à toute demande d’assistance technique. Le matériel s’adapte à tous les camions.
Portée depuis l’été 2007 par l’explosion d’une canalisation de gaz à Bondy, l’offre de MTS comprend le camion et son matériel d’aspiration, mais aussi les accessoires de décompactage et le marteau pour casser l’enrobé. L’argument de la sécurité s’ajoute à celui de la rapidité : le fabricant estime que son matériel permet de mener un chantier « 12 fois plus vite qu’un homme, et trois fois plus vite qu’une minipelle ». Fort d’un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros correspondant à 50 machines par an, MTS a atteint un pic sur le marché français en 2007, avec 25 machines, avant de fléchir à 20 en 2008. La décroissance devrait se poursuivre en 2009, avec 15 ventes, mais l’industriel s’attend à un réveil du marché en 2010. Sa clientèle se répartit pour moitié entre des grands groupes de Travaux publics et d’exploitation de réseaux, et pour moitié entre des prestataires spécialisés dans le terrassement par aspiration.

(1) Intermat aura lieu du 20 au 25 avril 2009 à Paris-Nord Villepinte

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil