En direct

Morosité dans les métiers du bois et de la métallerie
*Les Journées Professionnelles de la Construction, les 20, 21 et 22 juin 2013, à Nantes, regroupent les huit Unions Nationales Artisanales de la Capeb. Au programme : conférences thématiques et un salon professionnel. - © Capeb

Morosité dans les métiers du bois et de la métallerie

Jean DIDIER - Le Moniteur Entrepreneurs & Installateurs |  le 31/05/2013  |  ImmobilierLoire-AtlantiqueInternationalFrance entièreEquipement

En préparation des journées professionnelles de la construction organisées par la Capeb, les 20, 21 et 22 juin 2013 à Nantes,  les Unions nationales artisanales (UNA) font le point sur les enjeux de leurs filières respectives. Aujourd’hui, les UNA Charpente Menuiserie Agencement  et Serrurerie Métallerie.

Les artisans du bois sont moroses : recul de l’activité bâtiment dans le neuf de - 6% au 1er semestre 2013, une augmentation des coûts de la construction de 15% avec la RT 2012, dégradation des trésoreries, mise aux normes coûteuses des équipements, etc. « En 30 ans de carrière, c’est la première fois que je vis une situation aussi difficile. Cela fait déjà trois ans que les entreprises souffrent sans la moindre lueur d’espoir », confie Jean-Marc Desmedt, président de l’UNA Charpente-Menuiserie-Charpente (UNA CMA). Il ne suffit pas d’être formé aux nouveaux enjeux ou d’être un bon professionnel qui sait poser des produits nouveaux, il nous manque aujourd’hui le client en face. »

Une nouvelle source d’inquiétude s’est rajoutée au marasme ambiant : la décision du Conseil constitutionnel du 24 mai qui rend le décret "bois" de mars 2010 inapplicable. « Ce décret n’a certes pas contribué significativement à une utilisation plus importante du bois dans les bâtiments. En revanche, il a eu un effet psychologique indéniable auprès des particuliers et des architectes. Il faut reconnaître que cet engouement pour le bois a suscité des craintes de la part de l’industrie du béton, et malheureusement, la décision du Conseil constitutionnel brise cet élan. Il va falloir que l’ensemble de la filière se réunisse pour réfléchir à de nouvelles actions plus agressives ».

Plus que le décret bois, un autre sujet préoccupe la profession en son cœur : une concurrence interne à la filière entre production de biomasse, fabrication de papier et entreprises d’ameublement. « L’essor des chaufferies bois dans les collectivités depuis 2 à 3 ans a changé la donne avec une exploitation intensive de la forêt par des scieries géantes », constate Jean-Marc Desmedt. La solution passe par la mise en place d’une hiérarchisation des bois pour atténuer cette concurrence. Les fédérations France Bois industries Entreprises (FBIE)   et France Bois Forêt y travaillent pour qu’on aboutisse à un juste équilibre. »

 

Des serruriers métalliers à la reconquête du marché de l’entretien

De leur côté, les serruriers métiers tirent aussi la sonnette d’alarme. « Nous sommes toujours en attente des espoirs suscités par les travaux de rénovation énergétique, même si, seulement 17 de nos membres sont détenteurs de la marque Eco Artisan », note Gilbert Olivet, président de l’UNA Serrurerie Métallerie. Notre secteur est également confronté à la disparition importante d’entreprises familiales de proximité. Et la formation initiale est en perte de vitesse avec la fermeture de nombreuses classes depuis 5 ans. » Pour dynamiser un secteur moribond, les artisans souhaitent reprendre le marché d’entretien des portes automatiques qu’ils avaient perdus. « L’ancienne version de ce contrat ne nous était pas favorable. Cette nouvelle formule simplifie la donne avec une liste de prix harmonisés sur les pièces à changer », précise Gilbert Olivet. Autre initiative : les métalliers/serruriers  intègrent « Face », marque créée à l’origine par l’UNA CMA, et gérée aujourd’hui par une association indépendante dont l’objectif principal est de bénéficier de la méthode "Cascading" pour l’obtention d’un marquage CE. « Cette initiative permettra de justifier notre travail sur les déclarations de performance et sur le marquage CE dans le domaine, entre autres, des portes, portails, main courantes », ajoute Gilbert Olivet.

Le point sur les DTU

Dans le bois :

DTU 31.1 (charpente traditionnelle) : l'enquête publique sera lancée à l'automne 2013 pour une publication prévue en 2014.

DTU 31.2 (ossature bois) : (nouvelle révision suivant celle de 2011): l'enquête publique sera lancée fin 2013 pour une publication en 2014. La nouvelle version du DTU devrait prendre en compte la perméance et la transpirance des parois

DTU 31.4 : futur DTU pour les façades bois rapportées. Publication prévue fin 2014/début 2015

DTU 41.2 (bardage bois) : Publication prévue cette année. Les problématiques liées à l’Isolation thermique par l’extérieur, au pare-pluie (pérennité avec un bardage à claire voie) et le raccordement du bardage au niveau des menuiseries seront traitées.

DTU 36.2 (menuiserie intérieure) : Il remplace  le DTU 36.1, escaliers, lambris, blocs portes, menuiseries extérieures bois. Le nouveau DTU 36.2 sera dédié aux portes et lambris. Publication prévue en 2014.

DTU 36-3 : nouveau  consacré aux escaliers, avec l'intégration de toutes les normes européennes. Publication prévue en 2013. 

Dans la serrurerie/métallerie :

DTU 34.1 : Initialement intitulé « équipement des baies libres », ce DTU va s’appeler « mise en œuvre des portes et portails industriels commerciaux et résidentiels ». En cours d’enquête publique.

DTU 34.4 (Mise en œuvre des fermetures et stores) : Publication prévue fin 2013 /début 2014.

Commentaires

Morosité dans les métiers du bois et de la métallerie

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur