Transport et infrastructures

Montpellier relance sa 5e ligne de tramway

Mots clés : Transport collectif urbain

Philippe Saurel, président de Montpellier Métropole, avait promis un moratoire sur la ligne 5 de tramway lors de son élection à la mairie. Trois ans plus tard, le projet est relancé, mais il sera réalisé en plusieurs phases.

La cinquième ligne de tramway de la métropole de Montpellier refait surface. Longue de 15 km, cette ligne doit compléter le réseau existant en desservant l’ouest et le nord de la métropole. Elle reliera la commune de Lavérune, à l’ouest, à celle de Clapiers, au nord, via Saint-Jean-de-Védas, Montpellier et Montferrier-sur-Lez. Le lancement des travaux était initialement prévu en 2014, mais cette année-là, le nouveau président de la métropole, Philippe Saurel, décide de suspendre le projet. Deux arguments sont invoqués pour justifier ce moratoire. Le premier est financier. Le nouveau maire de Montpellier et président de la métropole, qui s’est engagé à ne pas augmenter les impôts pendant la durée du mandat, juge cette cinquième ligne impossible à financer. «Le tout-tram, c’est fini», annonce-t-il. Le deuxième argument porte sur le tracé. Philippe Saurel a promis aux riverains que la nouvelle ligne n’empiéterait pas sur le parc Montcalm, un ex-terrain d’entraînement militaire de 15 ha devenu parc public. Or, la modification du tracé nécessite une révision de la déclaration d’utilité publique (DUP).

L’ajournement n’a toutefois pas été total. Le président de la métropole a inauguré le 1er juillet 2016, en présence du Premier ministre Manuel Valls, un premier tronçon de 1,2 km au cœur de Montpellier. Inscrit dans le tracé de la ligne 5, ce tronçon a permis de fermer l’anneau de la ligne 4, une ligne circulaire qui entoure le centre-ville.

 

Les études sont lancées

 

Mettant fin au moratoire de 2014, la métropole engage aujourd’hui les études nécessaires à la réalisation de l’ensemble de la ligne. L’opération a été scindée en deux. La branche, nord, réalisable sur la base de la DUP de 2013, sera réalisée en priorité. Longue de 7 km, cette section empruntera le tracé de la ligne 1 sur 1,5 km. Elle desservira le campus universitaire et le pôle de recherche Agropolis, au nord de la ville. Philippe Saurel refuse de s’engager sur une date de mise en service mais promet un début des travaux «avant la fin du mandat». Le projet est chiffré à 200 millions d’euros. Sa réalisation nécessite un nombre élevé d’acquisitions foncières (80 parcelles environ), ce qui pourrait contraindre le calendrier de l’opération. Le président de la métropole pose également comme préalable une révision des documents d’urbanisme pour rendre constructible les secteurs traversés par la future ligne dans sa partie nord. «Avant toute décision définitive, il faut que nous sachions comment on peut densifier cette zone, argumente Philippe Saurel. Je ne veux pas construire un tramway qui circulerait à vide tous les matins.»

La branche ouest, qui nécessite une révision de la DUP, sera réalisée dans un second temps. Mais l’opération, là aussi, est lancée. La métropole annonce son intention d’engager «avant la fin de l’année 2017» des réunions de concertation portant sur la révision du tracé. Le délai nécessaire à la révision de la DUP est estimé à un an et demi environ.

Le président de la métropole évoque d’ores et déjà la réalisation d’une sixième ligne. Située à l’est de l’agglomération celle-ci relierait Montpellier à Castelnau-le-Lez en desservant le parc d’activités Eurêka et le nouveau quartier du même nom ainsi que le futur pôle d’échanges multimodal de Sablassou.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X