En direct

Montpellier opte pour le pont ultrafin signé Ricciotti
Image de synthèse du pont de la République à Montpellier (Hérault), par le groupement Lamoureux & Ricciotti Ingénierie/Rudy Ricciotti. - © © Lamoureux et Ricciotti Ingénierie/Rudy Ricciotti

Montpellier opte pour le pont ultrafin signé Ricciotti

M.C. |  le 14/01/2011  |  MontpellierHéraultBouches-du-RhôneArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Montpellier
Projets
Hérault
Bouches-du-Rhône
Architecture
Valider

Le bureau d'étude Lamoureux & Ricciotti ingénierie (Marseille) et l'architecte Rudy Ricciotti (Bandol) réaliseront d'ici 2013 le pont de la République à Montpellier (Hérault), qui franchira le Lez. Le tablier en béton fibré ultra haute performance (BFUP) mesurera seulement 80 cm d'épaisseur.

Le projet du groupement Lamoureux & Ricciotti Ingénierie/Rudy Ricciotti pour le futur pont de la République a séduit mardi le jury du concours par « l'élégance et la finesse de son traitement architectural », ont annoncé la Ville de Montpellier et la Société d'équipement de la région montpelliéraine (SERM). L'ouvrage d'art, qui reliera les berges du Lez, desservira le futur Hôtel de ville et les programmes de constructions et d'espaces publics qui l'accompagneront.
Le pont, long de 74 mètres et large de 17 m, sera doté de deux voies routière (3,30 m), d'un trottoir (2,65 m) et d'une piste cyclable (2 m). Le tablier sera porté par deux rangées de béquilles et de jambes de force. Sa très faible épaisseur (seulement 80 cm) sera permise grâce à l'utilisation d'un béton fibré ultra haute performance (BFUP) (voir encadré ci-dessous). Les études techniques se dérouleront durant l'année 2011 et les travaux devraient démarrer à la mi-2012 pour s'achever quatorze mois plus tard.

En quoi le BFUP est-il plus performant que d'autres matériaux ?

« Le BFUP permet de réaliser des opérations techniquement complexes en éliminant de nombreuses contraintes pour le maître d'ouvrage, le maître d'œuvre et les entreprises chargées de la préfabrication et de la pose. Sa principale caractéristique est de présenter un empilement parfait des granulats - jusqu'au nanomètre - ce qui permet au matériau d'atteindre des performances mécaniques en compression-traction de 3 à 8 fois supérieures à celles d'un béton classique. Les rendements structurels du BFUP sont par conséquent très élevés, permettant notamment de réduire les sections porteuses d'un ouvrage. Il garantit, en outre, une étanchéité parfaite à l'eau et à l'air grâce à sa porosité connectée nulle. Enfin, le BFUP - qui autorise de nombreuses applications architectoniques - permet au maître d'ouvrage d'optimiser son compte d'exploitation, le matériau étant livré préfabriqué sur le chantier et ne nécessitant aucun entretien après la pose. Le coût global de l'ouvrage est réduit. »

Propos de Romain Ricciotti et Guillaume Lamoureux (dirigeants du BET Lamoureux & Ricciotti Ingénierie), recueillis par Jean-Marc Matalon et parus dans « Le Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment » n°5551 du 16 avril 2010.

Texte intégral, en cliquant ici.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Lire et concevoir un paysage

Lire et concevoir un paysage

Date de parution : 10/2020

Voir

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil