En direct

Montpellier Eurêka : un quartier à énergie positive

JEAN LELONG |  le 27/11/2015  |  EnvironnementFrance entièreHéraultSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
France entière
Hérault
Santé
Technique
Valider

Le nouveau quartier Eurêka, lancé par la Serm (Société d’équipement de la région montpelliéraine) à Castelnau-le-Lez, près de Montpellier, produira plus d’énergie qu’il n’en consommera. L’excédent devrait atteindre 15 %, si l’on s’en tient aux cinq usages mentionnés par la réglementation thermique : chauffage, rafraîchissement, éclairage, eau chaude sanitaire et auxiliaire. Ce quartier mixte d’une superficie de 39 ha, dont les premiers bâtiments sortiront de terre en 2017, ne sera pas raccordé au réseau de chaleur urbain, comme le sont les autres nouveaux quartiers de Montpellier, mais ses 60 000 m2 de toitures seront couverts de panneaux photovoltaïques. L’électricité produite sera pour partie revendue à EDF et pour partie autoconsommée. Elle alimentera alors des pompes à chaleur réversibles placées dans chacun des îlots d’habitation.

Performance exceptionnelle en termes de CO2.

Le dispositif sera financé et exploité par Energies du Sud, filiale commune de la Serm et de la Caisse des dépôts. « La puissance totale atteindra 8 MWc soit l’équivalent d’une grosse centrale au sol, précise Frédérick Cauvin, directeur d’Energies du Sud. Construire une telle installation en pleine ville est inédit. » Conséquence : le quartier Eurêka sera l’un des plus performants de France en termes d’émissions de CO2. « Leur niveau sera inférieur à 40 g de CO2 par kWh consommé en hiver, indique Christian Cardonnel, du bureau d’études Cardonnel Ingénierie. A titre de comparaison, aujourd’hui cette valeur dépasse 180 g/kWh en hiver pour l’électricité traditionnelle et 234 g/kWh pour le gaz naturel. »

Autre innovation, Eurêka sera équipé d’une plate-forme d’informations qui permettra aux usagers de gérer leur consommation et à l’opérateur d’établir le bilan énergétique de la ZAC. « Nous entrons dans une logique de smart grid, explique Frédérick Cauvin. A terme, nous pourrons optimiser l’autoconsommation en gérant l’appel de puissance pour effacer les pointes. »

PHOTO - 876996.BR.jpg
PHOTO - 876996.BR.jpg - © Emmanuel Nebout - Rudy Ricciotti

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur