En direct

Montataire Opération de désamiantage effectuée par les toits

ELISABETH GILLION |  le 11/06/1999  |  Collectivités localesTechniqueBâtiment

A la demande de la société d'entretien des ascenseurs, exigeant la protection de ses employés exposés aux poussières d'amiante, le bailleur social Oise-Habitat a entrepris le désamiantage de 35 machineries d'ascenseur dans un quartier sensible de Montataire.

Comme il est impossible de passer par le palier du dernier étage car « il faudrait condamner deux appartements pour monter le chantier et on risquerait des problèmes de contamination par vandalisme ou par simple curiosité », explique Robert Audrezet, le directeur de la gestion immobilière, La Société européenne de services s'installe sur les toits en terrasse. Là, la sécurité est parfaite car le matériel est installé (et redescendu) par grutage, les sas de décontamination comportent les cinq compartiments indispensables et le chantier se passe sous bulle. L'installation, qui se trouve au sommet d'un immeuble de quatre ou de sept étages, selon les cas, est stabilisée par des haubans. Les parties floquées sont grattées et les machineries calfeutrées puis nettoyées sans possibilité de contact avec les locataires.

Les déchets sont stockés sous double conditionnement en terrasse, avant d'être évacués par containers étanches. L'air est filtré avant d'être rejeté.

Durant le temps des travaux, la terrasse est inaccessible et l'ascenseur arrêté, pour éviter tout risque. Le chantier va durer une année, mais Oise-Habitat a dû le répartir sur deux exercices car il consomme le tiers des investissements prévus en 1999 (10 millions de francs). « Nous sommes fiers d'anticiper la réglementation sur l'amiante mais c'est en déplorant qu'il faille l'effectuer à la place des réparations d'étanchéité et la réfection des balcons, attendues par les locataires », rappelle R. Audrezet.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : Oise-Habitat, à Creil.

Maître d'ouvre : Coteba Management, à Clichy.

Coordonnateur sécurité : AIR, à Senlis.

Entreprise : Société européenne de services, à Orly.

Bureau de contrôle : Veritas.

Coût : 3,1 millions de francs TTC (dont 40 % de palulos).

Commentaires

Montataire Opération de désamiantage effectuée par les toits

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur