En direct

Montage express pour 21 logements modulaires

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 10/01/2014  |  ArchitectureBoisBâtimentEuropePyrénées-Atlantiques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Bois
Bâtiment
Europe
Pyrénées-Atlantiques
Immobilier
Technique
Hygiène
Valider
Système constructif -

A Biarritz, pour minimiser l’impact du chantier d’extension d’une résidence pour les habitants, l’entreprise basque Egoin et l’agence d’architecture Là ont proposé une solution modulaire entièrement en bois.

L’Office départemental de l’habitat des Pyrénées-Atlantiques (Office 64 de l’habitat) a livré l’été dernier 21 logements, première tranche de l’extension de la résidence Parme à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Pour pallier les difficultés d’accès au foncier sur cette commune littorale du Pays basque, le bailleur social a décidé d’utiliser la surface résiduelle sur un de ses terrains, en l’occurrence celui du parc résidentiel Parme composée de 14 bâtiments des années 1970 répartis sur un site de 3,1 ha. « Comme ils offraient, au nord, des pignons aveugles, nous avons imaginé d’ajouter des logements indépendants sur chacun d’eux. Le choix du modulaire est venu naturellement car nous voulions minimiser le plus possible l’impact du chantier pour les résidents des bâtiments existants. Ce mode constructif permettait de réaliser des microchantiers à l’arrière des quatre bâtiments qui ont reçu l’extension », explique François Laffargue, directeur de la maîtrise d’ouvrage et de l’aménagement à l’office. Le pari a été gagné. La durée totale du chantier, comprenant les travaux de terrassement et de dévoiement des réseaux, a été de cinq mois pour les 21 logements labellisés BBC Effinergie.

Choisi après un concours en conception-construction, le groupement, composé de l’agence d’architecture Là, à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), et de l’entreprise basque Egoin à Ea, près de Guernica, en Espagne, a proposé une solution entièrement en bois : les modules sont en pin avec un habillage des façades en mélèze.

Liaison par goujon

Les 21 logements sont répartis dans quatre bâtiments en R + 2 : trois constitués de trois modules par niveau et une cage d’escalier, et un avec quatre modules par niveau et une cage d’escalier. Ces deux solutions permettent de répondre au programme du maître d’ouvrage en termes de quantité et de répartition typologique.
Fabriqués en atelier, les modules mesurent 11 x 3,80 m. Ils sont faits d’un complexe de panneaux en bois massif contrecollé (CLT), de plaques de plâtre, d’une ossature-bois remplie de laine de verre, d’un pare-pluie sur les façades. Transportés par semi-remorques, ils arrivent sur le chantier entièrement équipés. Les façades en mélèze complètent le dispositif.
Une fois levés et posés par la grue sur un vide sanitaire en béton d’environ 40 cm de hauteur pour assurer la ventilation, ils sont assemblés, en hauteur, par un système de goujons similaire à celui qui permet de liaisonner entre eux les conteneurs. « Pour des questions de risque sismique, les modules ne sont pas directement attachés aux pignons des bâtiments existants. Un couloir d’environ 1,20 m de large les sépare. Nous en avons profité pour y installer les gaines techniques », précise Jon Gorroño de l’entreprise Egoin. Le bardage en mélèze préfabriqué est posé sur site d’un seul tenant pour effacer l’aspect modulaire de la construction : au total, cela représente 1 000 m² pour les quatre bâtiments, soit six panneaux de 2 m de large et 9 m de haut par façade.
Sont également rapportés les quatre cages d’escalier et les huit balcons, des pièces métalliques de 9 m de haut. « Les balcons, les bardages ou les boîtes qui abritent sur certaines façades les gaines techniques : ces différents éléments ont été fabriqués par morceaux en atelier », précise Lionel Gaertner, architecte.
Sur le même principe constructif, l’Office 64 de l’habitat réfléchit à une seconde tranche de 24 logements en 2014.

PHOTO - 766262.BR.jpg
PHOTO - 766262.BR.jpg - ©
PHOTO - 766261.BR.jpg
PHOTO - 766261.BR.jpg - ©
PHOTO - 766259.BR.jpg
PHOTO - 766259.BR.jpg - ©
PHOTO - 766260.BR.jpg
PHOTO - 766260.BR.jpg - ©
PHOTO - 766258.BR.jpg
PHOTO - 766258.BR.jpg - © docs : là ARCHITECTURE
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage: Office 64 de l’habitat. Groupement: Egoin, entreprise mandataire; Agence d’architecture Là; Ingétudes (BET électricité), Ingérop (BET VRD), Bécice (BET thermique). Début du chantier: avril2013. Livraison: juillet2013. Coût des 21logements: 1,7million d’euros HT, soit 1 096euros/m 2 utile.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur