En direct

Mont-Saint-Michel En attendant le programme technique détaillé

le 05/12/1997  |  Collectivités localesArchitectureIsèreMancheMartinique

-Les sondages révèlent des soubassements en bon état. -Le projet attend toujours un architecte pour une mission d'AMO. -Un ingénieur des Ponts sera nommé en janvier 1998 comme chef de la mission.

Les membres du syndicat mixte pour le désensablement du Mont-Saint-Michel ont adopté leur budget 1998. Muni de 17,3 millions, le syndicat a décidé de mener en relais et en complément de l'Etat des études de définition, des études d'impact et une consultation des constructeurs pour le choix du système de transport.

Il compte également aborder les problèmes d'ordonnancement et se dotera d'outils de simulation visuelle. Un conseil qualitatif viendra se joindre à l'équipe de conduite de l'opération pour enrichir le projet.

Comme annoncé par Jean-Pierre Morelon, chef du projet, l'objectif est d'aboutir, avant la mi-1998, à la définition du programme technique détaillé qui comprendra les options techniques retenues, les estimations financières et le calendrier prévisionnel de réalisation. La mission d'Etat, installée à la DDE de la Manche, sera pilotée, à partir du mois de janvier, par un ingénieur des Ponts et Chaussées, précédemment chef d'arrondissement en Martinique, Philippe Unterreiner.

Les fondations dans un état satisfaisant

Lors de cette dernière session de l'année, le président du conseil régional de Basse-Normandie, René Garrec, qui préside également le syndicat, a pris connaissance des résultats des sondages et investigations aux pieds des remparts.

Les informations fournies par l'étude dirigée par Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments Historiques, ont confirmé l'état satisfaisant des maçonneries, surtout au niveau du soubassement.

De même, les analyses des différents sondages ont-elles permis d'établir que les fondations ne sont en général pas établies sur le rocher mais sur la tangue, ce qui ne pose pas a priori de problème structurel.

Les études hydrauliques en cours à Grenoble dans les laboratoires de la Sogréah (Société grenobloise d'études et d'applications hydrauliques (voir encadré ci-dessus) permettront toutefois de déterminer si des précautions particulières sont à prendre aux pieds des remparts.

Un pont passerelle en bois ou béton

Un modèle réduit au 1/400 (40m sur 20m) reproduit dans les laboratoires de la Sogréah la dynamique hydrosédimentaire (reprise, transport et dépôts) des sables fins et des tangues soumis à l'action des courants de marée, des clapots et des débits des cours d'eau côtiers (Couesnon, Sée et Sélune).

Il permet de visualiser l'évolution des fonds qui découle de l'interaction de ces phénomènes.

Deux catégories d'essais sont combinées. Des essais longs (40 ans en 1 mois et demi pour chacun des deux) et des essais courts (8 années en 15 jours chacun).

Le premier des deux essais longs simule l'évolution à long terme de la baie si rien n'est entrepris. Le second,en fin de programme, permettra de déterminer l'effet des ouvrages retenus.

Entre ces deux périodes longues, les essais courts permettront de mesurer l'incidence de chacun des aménagements prévus.

Les résultats des essais effectués permettront notamment de déterminer la nature du pont passerelle (béton ou bois), l'hypothèse d'un ouvrage à structures métalliques étant désormais exclue. Si les simulations effectuées imposent une distance de plus de 50 mètres entre chaque pilier, la solution d'un pont-passerelle en bois sera, elle aussi, éliminée au profit du béton.

Commentaires

Mont-Saint-Michel En attendant le programme technique détaillé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX