En direct

Moniteur Innovation Day: ce qu'il faut retenir de l'édition 2019
La nef de Station F, le 9 juillet. - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR
Evénement

Moniteur Innovation Day: ce qu'il faut retenir de l'édition 2019

La rédaction du « Moniteur » |  le 19/07/2019  |  InnovationVie du BTPManuelle GautrandJean-Louis MissikaStart-up

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Moniteur Innovation Day
Innovation
Vie du BTP
Manuelle Gautrand
Jean-Louis Missika
Start-up
Finalcad
Vinci Construction
Jean-Claude Fayat
Fayat
Solidéo
Architecture
Industrie
Travaux publics
Valider

Près de 500 personnes se sont retrouvées à Station F pour ce grand rendez-vous annuel. Entre prises de parole inspirantes et cas pratiques éclairants, revivez cette journée en textes et en images.

 

Le temps d'une journée, Station F Paris, dans le XIIIe arrondissement, a été l'épicentre de l'innovation dans la construction. La nef de la halle Freyssinet a en effet accueilli le 9 juillet la première édition de Moniteur Innovation Day (MID), un événement consacré aux grandes transformations du secteur, guidées par les nouvelles attentes des usagers, l'impératif environnemental et, bien sûr, la numérisation à tous les étages de la société.

Ce nouveau format, coorganisé par la rédaction du « Moniteur » et un comité d'une vingtaine de spécialistes du secteur, a mobilisé les expertises de 62 intervenants français et étrangers (italiens, britanniques, finlandais…), représentatifs de l'ensemble de la chaîne de la valeur du bâtiment (architectes, ingénieristes, entreprises de construction, maîtres d'ouvrage publics et privés, start-up…).

Près de 500 personnes ont assisté, de 9 heures à 17 heures, aux keynotes, work labs, débats… La journée a été rythmée par des séances plénières, accueillies dans l'auditorium principal de Station F, et des ateliers pratiques répartis en trois parcours thématiques : les révolutions dans les usages ; dans la conception et le chantier ; dans les organisations.

Start-up et Lab. MID 2019 a aussi donné l'occasion aux participants de se rencontrer et d'échanger. Les stands des 20 partenaires, ainsi que le Moniteur Innovation Lab et ses 10 start-up sélectionnées pour l'occasion, occupaient la nef centrale de Station F.

Une journée riche en partages qui en appelle d'ores et déjà une autre. Prenez date : la deuxième édition de MID se tiendra à l'été 2020.

« Prendre un site à la ville pour le lui rendre en partie » Manuelle Gautrand, architecte.

 

« Mon agence travaille actuellement sur des immeubles de logements en colocation, occupés par quatre à cinq résidents chacun, avec un quart de surfaces partagées (ateliers, cuisine, solarium, etc.). Les habitants de la ville pourront accéder aux installations et aux services, dont ces bâtiments seront équipés. Il s'agit là, pour le projet qui prend de l'espace sur un site, de rendre des aménités en retour.

Ainsi peut-on imaginer de cette manière mettre à disposition, en fonction de ses besoins ou aspirations, des équipements sportifs et culturels. »

PHOTO - 18488_1122501_k12_k11_2615598.jpg
Manuelle Gautrand, architecte. - ©

« Entrelacer partout le végétal et le minéral » Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris, en charge de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l'attractivité.

 

« La ville doit être dense, mixte, intense. C'est sa richesse, faite de commerces et de circuits courts, dans un entrelacement permanent du végétal et du minéral, à l'image de la “ forêt urbaine ” d'Otemachi, un quartier de Tokyo, à proximité du Palais impérial.

Cet espace, imaginé par Michel Desvigne, replace le règne végétal en ville et atténue l'effet d'îlot de chaleur en été. Il faut en finir avec la nature séparée, dans des parcs et des squares, qui prévalait au temps d'Haussmann. »

PHOTO - 18488_1122501_k14_k13_2615600.jpg
Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité. - ©

« La solitude est vue comme le mal du siècle » François Roth, cofondateur de Colonies, start-up qui travaille la construction d'immeubles de co living.

 

« Lorsque nous avons créé Colonies, nous sommes partis d'un constat : il est quasiment impossible pour les diplômés de grandes écoles de rester sur le lieu où ils sont nés et d'y vivre.

En moyenne, ils changent de travail tous les vingt-quatre mois. Ce qui crée de la solitude. Les statistiques sont effrayantes au point que le fonds Soft Bank en fait le premier investissement dans les années à venir.

C'est pourquoi nous avons créé une offre pour répondre à ce besoin de contact. On ne veut plus seulement trouver un endroit où dormir, manger et se laver, on veut aussi rencontrer du monde.

C'est le sens du co living : assurer un produit qui répond aux problématiques de logement et de solitude. »

PHOTO - 18488_1122501_k16_k15_2615602.jpg
François Roth, cofondateur de Colonies, start-up qui travaille la construction d’immeubles de coliving. - ©

« Réconcilier la déconstruction avec la construction » Virginie Bloyet, directrice marketing et commercial, présidente de batiRIM-Suez.

 

« En partant du principe qu'un premier chantier est le pourvoyeur des ressources d'un second, nous avons les outils numériques qui permettent de rationaliser cette démarche et de procéder par anticipation. Il y aune véritable économie à réemployer des matériaux qui ont une valeur monétaire. A l'horizon 2020, 70 % des déchets du bâtiment devront être recyclés et nous sommes d'ores et déjà capables de prédire le taux de recyclabilité d'un bâtiment. C'est entre nos mains ! »

PHOTO - 18488_1122501_k18_k17_2615603.jpg
Virginie Bloyet, directrice marketing et commercial, présidente de batiRIM-Suez. - ©

« A Singapour, le gouvernement a poussé la construction à se moderniser » Boon Kiat Heng, directeur régional Asie de Finalcad.

 

« La politique gouvernementale à Singapour a été un moteur dans l'adoption du BIM.

Dès 2010, il est devenu obligatoire pour l'obtention des permis de construire. En 2014, la cité-Etat a franchi une étape supplémentaire avec le Virtual Design an d Construction (VDC). Et, depuis 2017, pour faire évoluer le secteur de la construction vers la fourniture numérique intégrée (IDD), le gouvernement a développé trois plans d'action avec des résultats à atteindre d'ici à 2020. »

PHOTO - 18488_1122501_k20_k19_2615604.jpg
Boon Kiat Heng, directeur régional Asie de Finalcad. - ©

« Les millennials doivent devenir les ambassadeurs du digital » Chloé Clair, chief technical officer chez Vinci Construction.

 

« Les millennials peuvent contribuer à faire avancer l'innovation dans les entreprises, mais il faut les engager à être des vecteurs de technologies. Ils doivent être des ambassadeurs du digital qui entraînent les autres dans leur sillage, sans créer de clivage entre les connectés et les non connectés. Les nouvelles technologies se diffusent dans les entreprises, mais la gouvernance et les processus ne suivent pas. Il faut accompagner le changement, nous restons dans des organisations trop pyramidales où le fonctionnement en réseau n'est pas encore acquis. »

PHOTO - 18488_1122501_k22_k21_2615605.jpg
Chloé Clair, chief technical officer chez Vinci Construction. - ©

« Les réponses à la transition énergétique sont multiples » Jean-Claude Fayat, président du groupe Fayat.

 

« L'innovation doit savoir être disruptive, en même temps qu'elle doit créer de la valeur. Dans un groupe structuré, ce n'est pas évident de prendre ce chemin. C'est pourquoi nous avons créé un fonds dédié aux start-up. Par ailleurs, nous avons une écoresponsabilité vis-à-vis de notre environnement et un devoir sociétal. Nous devons construire des villes humaines, intelligentes et connectées.

Cette révolution digitale doit se traduire en croissance économique. En France, on aime bien être intégriste et croire qu'il n'existe qu'une seule solution de transition énergétique possible. Pourtant, les réponses sont multiples. Il s'agit de travailler pour les générations futures et d'avoir une vision à cinquante ans plutôt qu'à dix. »

PHOTO - 18488_1122501_k24_k23_2615606.jpg
Jean-Claude Fayat, président du groupe Fayat. - ©

« Les scénarios les plus dé carbonés sont vus comme liberticides » Michèle Laruë-Charlus, chef de la mission Bordeaux Métropole 2050.

 

« La mobilité est le premier sujet d'insatisfaction des habitants, qui ne savent rien de l'innovation dans ce domaine.

A Bordeaux, par exemple, on pense que les navettes autonomes n'existent pas. Par ailleurs, les solutions de transport dé carbonés sont souvent immédiatement repoussées : peu de gens veulent des péages urbains, il n'y a que les écologistes pour soutenir ce type de proposition. Même en expliquant aux habitants qu'ils ne paieront pas tous les jours la même somme, que les tarifs seront modulés, ils ne voient qu'une chose : ce sont encore les plus pauvres qui seront pénalisés. Les élus sont donc eux aussi réticents, et les scénarios les plus dé carbonés sont vus comme liberticides. A quelques mois d'élections locales, cela ne peut pas passer. »

PHOTO - 18488_1122501_k26_k25_2615607.jpg
Michèle Laruë-Charlus, chef de la mission Bordeaux Métropole 2050. - ©

« Construire une ville européenne, différente de l'asiatique » Benoît Piguet, directeur des relations institutionnelles de la Solideo.

 

« Notre objectif est de montrer la ville de 2050, dès 2024. C'est d'autant plus ambitieux que nous passerons après les Jeux olympiques d'été de Tokyo en 2020, et les JO d'hiver de 2022 à Pékin. De la technologie, nous en prendrons plein les mirettes lors de ces rencontres ! Chacun voudra montrer l'ampleur de son savoir-faire en la matière. Nous avons la même envie, car il existe une manière européenne et française de construire et concevoir la ville, différente de la vision asiatique. Les modèles économiques et les technologies mis en avant à Tokyo et à Pékin ne seront pas forcément transposables dans la métropole durable européenne de demain. De notre côté, nous prenons le temps de réfléchir autour de la notion de smart city, et aboutirons d'ici douze à quatorze mois à une stratégie numérique. »

PHOTO - 18488_1122501_k28_k27_2615608.jpg
Benoît Piguet, directeur des relations institutionnelles de la Solideo. - © PHOTOS : B. LEVY/LE MONITEUR

PHOTO - 18488_1122501_k3_k1_2615584.jpg
Carlo Ratti, architecte et ingénieur, lors de son allocution d’ouverture. - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR
PHOTO - 18488_1122501_k4_k1_2615585.jpg
Andrew Caleya Chetty, dirigeant de la start-up britannique Umbrellium. - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR
PHOTO - 18488_1122501_k5_k1_2615586.jpg
Roland Le Roux (Citae, au micro), David Vauthrin (Finalcad), Jérôme Fauquembergue (CDiscount) et Orso Vesperini (NGE), lors du débat sur le leadership de l’innovation, animé par Florent Maillet, rédacteur en chef adjoint du « Moniteur ». - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR
PHOTO - 18488_1122501_k6_k1_2615587.jpg
Fabien Renou, rédacteur en chef du « Moniteur ». - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR
PHOTO - 18488_1122501_k7_k1_2615588.jpg
Le public interagit. - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR
PHOTO - 18488_1122501_k8_k1_2615589.jpg
Beaucoup d’échanges informels lors de cette journée. - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR
PHOTO - 18488_1122501_k9_k1_2615590.jpg
Pierre Verzat (Systra) et François Pitti (Bouygues Construction) ont dévoilé leur vision de la révolution numérique. - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR
PHOTO - 18488_1122501_k10_k1_2615591.jpg
Eric Kerrouche (à gauche), sénateur des Landes, remet le Grand prix de la création d’entreprises Domolandes à Raphaël Meyer, CEO de Lancey Energy Storage. - © PHOTOS : BRUN LEVY / LE MONITEUR

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur