En direct

Monaco Un milliard de francs consacré aux travaux chaque année

REMY MARIO |  le 21/02/1997  |  transportCollectivités localesArchitecture

-Une programme de grands travaux dominé, à l'heure actuelle, par deux grands chantiers : la mise en souterrain de la voie ferrée et la construction du Centre culturel et des expositions.

La principauté de Monaco poursuit, à un rythme soutenu, sa politique de grands travaux : 977 millions de francs d'investissements (crédits de paiement) prévus en 1997 (pour un budget de l'ordre de 3,3 milliards) ; 2,879 milliards inscrits dans le programme triennal d'équipement 1997-1998-1999 qui vient d'être adopté.

Ces dépenses sont largement destinées au financement des deux grandes opérations en cours, qui pèsent lourd sur le budget : la mise en souterrain de la voie ferrée (1,514 milliard) où déjà 979 millions ont été investis (voir ci-contre) ; la construction du CCE (Centre culturel et des expositions, 1,623 milliard) qui va passer, durant ce trimestre, à la phase gros oeuvre (un marché de 200 millions ; un appel à candidatures pour une vingtaine de lots vient d'être lancé).

Autres projets de bâtiment qui vont voir le jour ou se poursuivre au cours de ce programme : l'opération des Carmes (270 millions) et des Agaves (206 millions), plus quelques « petites » opérations nouvelles (extension de l'héliport, 20 millions ; création d'un terrain de sport à Eze, 7 millions).

Extension du port : décision prochaine

Un troisième grand projet, même s'il n'apparaît pas encore dans le programme triennal, se profile : l'extension du port de la Condamine (1,2 milliard) pour faire de la Principauté une « tête de ligne » des croisières en Méditerranée et lui permettre d'accueillir la grande plaisance. « Les études sont pratiquement achevées. Il ne reste plus qu'à convaincre le gouvernement princier de donner son feu vert. Nous espérons aboutir sous quelques mois », explique Michel Sosso, conseiller de gouvernement pour les travaux publics et les affaires sociales.

L'opération aujourd'hui envisagée comporte une digue flottante (pour navires de 100 à 120 m de long), avec une gare maritime et un programme immobilier sur le port, de 12 000 m2 environ, confié au privé, plus un réaménagement du port de plaisance. Avec le CCE et un ou deux projets d'hôtels, la Principauté affiche nettement ses ambitions, pour l'an 2000, au plan du tourisme international...

L'enfouissement de la voie ferrée répond à un autre objectif : elle doit permettre de réaliser en surface, à partir de 1999, grâce aux délaissés de la SNCF (4 ha), une vaste opération d'urbanisme de 110 000 m2 de plancher (50 % d'équipements publics et d'espaces verts, 50 % de construction privée). D'est en ouest, cet espace accueillera de l'habitat, un collège et une école primaire sur le site de la gare actuelle, de l'industrie, mais aussi permettra de poursuivre la restructuration du secteur du Rocher... Un premier projet d'ensemble doit être présenté à la population fin 1997.

Un tunnel descendant

« Dix ans de travaux vont être nécessaires, explique Michel Tonelli, directeur du département des travaux publics. On va aussi profiter de la conquête de ces terrains pour améliorer les déplacements et favoriser les transports collectifs, couplés à la mise en place de nouveaux ascenseurs publics. » A l'étude, le projet d'un « tunnel descendant » (470 millions) qui prendra naissance au Jardin exotique et débouchera boulevard Charles-III et un parking de dissuasion pour les « actifs » venant travailler en Principauté.

Côté est, est prévu le prolongement du boulevard du Larvotto, jusqu'à la future gare SNCF qui sera construite dans le vallon Sainte-Dévote. La création de parkings est une priorité constante : 750 places nouvelles vont être livrées au cours du premier trimestre. En projet : les parkings du square Gastaud (67 millions) et du vallon Sainte-Dévote (377 millions).

PHOTO:

La principauté se veut tête de ligne des croisières en Méditerranée.

Commentaires

Monaco Un milliard de francs consacré aux travaux chaque année

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur