En direct

Edito

Moins de ciment sous les plaines

Par Fabien Renou, rédacteur en chef |  le 13/07/2018  |  NormesLoire-AtlantiqueProduits et matérielsBiodiversité

L'image est connue, rebattue. Elle n'en demeure pas moins frappante. Tous les dix ans, l'artificialisation des sols naturels et agricoles concerne l'équivalent de la Loire-Atlantique (Notre-Dame-des-Landes inclus). Cette réalité, le monde de la construction en avait conscience depuis longtemps. Il savait également qu'un jour ou l'autre, un gouvernement y mettrait un coup d'arrêt. C'est pour bientôt.

L'idée de Nicolas Hulot est simple : pour chaque nouvel hectare bétonné, une surface équivalente doit être rendue à la nature. Les modalités, on le devine, seront quant à elles extrêmement complexes à définir. Quels modes de calcul ? Quelles obligations ?

Quel horizon ? Les discussions promettent d'être animées entre aménageurs, entreprises routières, collectivités, services de l'Etat…

Fixer une quantité finie de foncier urbanisable, c'est accepter de densifier les surfaces existantes.

Nous pouvons faire confiance au génie français en matière de production de normes : un cadre juridique verra bien le jour. Nous pouvons craindre en parallèle sa faculté à générer des injonctions contradictoires. Car, au moment où la loi Elan ambitionne de « construire plus, mieux et moins cher », cette lutte contre l'étalement urbain promet raréfaction du foncier, allongement des procédures et renchérissement des projets.

Fixer une quantité finie de foncier urbanisable, c'est accepter de densifier les surfaces existantes pour répondre aux besoins nouveaux. C'est privilégier le logement collectif à la maison individuelle, les structures démontables aux fondations profondes. C'est aussi encourager les espaces verts en même temps que la grande hauteur. C'est enfin, pour les industriels et les entreprises, imaginer des solutions techniques qui favorisent, par exemple, la perméabilité des revêtements.

Noyé dans un plan biodiversité composé de 90 mesures, l'objectif « zéro artificialisation nette » préfigure un immense travail de mise en cohérence des règles et des mentalités. C'est possible, mais ça va mieux en le disant.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur