En direct

Moins 24 % de consommation d’énergie en 2024 : le défi de l’Etablissement français du sang
Adapter la température des chambres froides est une solution simple pour éviter de surconsommer de l'énergie. - © Thomas Gogny / DIVERGENCE

Moins 24 % de consommation d’énergie en 2024 : le défi de l’Etablissement français du sang

JULIE NICOLAS |  le 23/04/2018  |  EnergieTechniqueEfficacité énergétique

L’établissement français du sang (EFS) qui collecte 10 000 dons/jour est aussi un gros consommateur d’énergie, en particulier pour le stockage des prélèvements. L’organisme public veut réduire ses consommations dès 2018 et devenir exemplaire sur ce point.

Il suffit parfois d’actions simples pour réduire ses consommations d’énergie : remplacer les ampoules à incandescence par des leds, modifier une température de consigne des bureaux ou celle des chambres froides. C’est d’ailleurs par ces mesures que l’Etablissement français du sang (EFS), un établissement public administratif (EPA) à mission d’Etablissement public industriel et commercial (Epic) a commencé.

« Nous disposons d’un important parc immobilier : 250 sites pour un total de 315 220 m² », expose Pierre-André Fauchery, coordonnateur maintenance immobilière nationale et responsable technique au siège de l’EFS. Des édifices qui abritent non seulement des bureaux pour les 10 000 collaborateurs de l’EFS, mais aussi des laboratoires d’analyse et des chambres froides pour stocker les dons sanguins. Les consommations d’énergie sont donc colossales. En 2016, l’EFS a consommé plus de 88 MWh sur la totalité de ses sites.

Administrations exemplaires

Afin de réduire ces consommations, l’établissement s’est engagé dans la démarche « d’administrations exemplaires » lancée par le gouvernement pour la période 2015-2020. « Notre objectif est de réduire nos consommations de 24 % en 2024, année où Paris accueillera les Jeux Olympiques », explique Pierre-André Fauchery. Et pour y parvenir l’EFS a mis en place une démarche en quatre axes : les économies d’énergie, la mobilité durable, les économies de ressources avec la réduction des déchets et la préservation de la biodiversité. L’ensemble s’inscrit dans le Plan ministériel d’administrations exemplaires (PMAE).

Défis de l’énergie

En matière d’économie d’énergie, l’actualité est aux « Défis de l’énergie », dont l’EFS vient de lancer la première édition. « Ces Défis portent sur trois objectifs : promouvoir et récompenser les actions exemplaires dans le domaine de l’énergie, identifier les meilleures pratiques en régions pour les mutualiser au niveau national et sensibiliser et mobiliser tout le personnel de l’EFS autour des enjeux de préservation de l’énergie », détaille Pierre-André Fauchery.

Le challenge s’organise en trois catégories : les actions de sensibilisation des collaborateurs tout d’abord. Ouverte à tous, cette catégorie pourra récolter des dossiers présentant des actions de formation, de responsabilisation, l’organisation d’événements par exemple. La deuxième catégorie concerne « l’amélioration ». Il s’agit de regrouper les initiatives visant à optimiser les usages sur une activité ou un bâtiment.

La catégorie "travaux ou rénovation" réservée aux services techniques

Enfin, la catégorie « Travaux ou rénovation » ne s’adresse qu’aux services techniques de l’EFS. « Il s’agit de mettre en valeur tous les travaux réalisés sur un site. Cela peut-être, par exemple, le remplacement d’une chaudière, des travaux neufs intégrants une production d’énergie renouvelables ou la mise en place de vitrages plus performants », indique Pierre-André Fauchery. La première sélection par les comités de direction régionaux s’achèvera le 30 avril 2018. Une deuxième sélection aura lieu entre le 2 et le 30 mai afin de choisir trois finalistes dans chaque catégorie. Enfin, un jury final composé d’auditeurs internes et externes se tiendra le 5 juin pour déterminer un gagnant dans chaque catégorie. Ces défis se tiendront ensuite chaque année afin de réduire peu à peu les consommations d’énergie de chaque site.

Commentaires

Moins 24 % de consommation d’énergie en 2024 : le défi de l’Etablissement français du sang

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur