En direct

Moi, artisan : « Un événement a fait déclic »
Gilbert Boisgontier - © © dessin : Marie Morelle

Moi, artisan : « Un événement a fait déclic »

Laurent Duguet |  le 27/03/2018  |  ArtisansEure-et-LoirApprentissageCoopérative

Ebéniste de formation, Gilbert Boisgontier, 52 ans, dirige l'entreprise d'ossature bois Bati Boisgontier, à Chaudon, en Eure-et-Loir. Egalement président de la coopérative Pluri'el, il nous conte comment il a décidé de devenir coopérateur.

« Je suis arrivé dans le département d’Eure-et-Loir au hasard de la vie et j’ai créé mon entreprise en 2005. Sans être à l’origine de l’idée, je fais partie du groupe d’artisans qui a créé la coopérative en 2011. Un événement a fait déclic chez moi. Un négoce local venait de créer un show-room et j’avais réalisé un devis pour du parquet. Le client s’est rendu chez le grossiste qui lui a proposé un meilleur prix que ce qu’il m’accordait. Les artisans étant individualistes, chacun pense toujours avoir la meilleure remise ! Ce n’était donc pas le cas. En devenant coopérateur, j’ai dû changer mes habitudes, mais les acheteurs de la coopérative nous font gagner un temps considérable. Même si je suis convaincu que ce n’est pas sur le produit qu’il faut marger mais sur la professionnalisation, nous sommes 5 % moins chers que les négociants pour les parpaings ou les tuiles et jusqu’à 22 % pour les fenêtres….Nous le savons car nous avons effectué des demandes de chiffrages ! Ce que j’aime avant tout ici, c’est la solidarité. Un artisan dont l’atelier avait brûlé, a pu redémarrer son activité en deux jours. On a de vrais liens et certains partent même en vacances ensemble. Après une période compliquée où nous avons remis de l’argent, où certains adhérents nous prenaient pour un énième négoce et où des grossistes baissaient leurs prix pour nous asphyxier, la coopérative, que je préside depuis novembre 2014, a renoué avec un résultat positif – intégralement réinvesti – eux ans plus tard : 300 000 € pour 8,1 M€ de CA et 92 coopérateurs. Nous développons de nouveaux services et réfléchissons à nous orienter vers l’Ile de France L’objectif est d’atteindre 10 M€ de CA cette année et 100 adhérents. » 

Entreprise : Bati Boisgontier, à Chaudon (Eure-et-Loir).

Coopérative : Pluri'el, adhérents couvreurs, charpentiers, menuisiers, agenceurs, plaquiste, constructeurs, à La Loupe (Eure-et-Loir). La coopérative compte 18 salariés, a acheté un 4eme camion, un semi-remorque avec chariot embarqué et est propriétaire de 17 000 m² couverts dont 3 000 à 4 000 m² de bureaux, sur 30 000 m² de terrain. Dans les 5 ans, elle compte atteindre 50 salariés (en augmentant notamment le nombre d’acheteurs), multiplier les tournées…

 

Commentaires

Moi, artisan : « Un événement a fait déclic »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur