En direct

Moi, artisan :  « TravauxLib, une économie par rapport à un commercial »
Charles-Henri Thirault - © © dessin : Marie Morelle

Moi, artisan : « TravauxLib, une économie par rapport à un commercial »

Laurent Duguet |  le 20/03/2018  |  ConjonctureArtisansplateformes

Charles-Henri Thirault, 37 ans, dirige Thirault Bâtiment (TB), une entreprise de rénovation de cinq salariés à Viry-Châtillon (91). Il nous explique pourquoi il collabore avec TravauxLib.

« Nous sommes trois frères à avoir créé l’entreprise en 2014, avec suffisamment de corps d’état pour rénover un logement dans son intégralité. Nous travaillons sur des restaurants, des bureaux et avons une clientèle de particuliers dans un périmètre compris depuis Paris jusqu’à Dijon. Le concept de plateforme m’était un peu familier car mon beau-père avait essayé de développer une activité de ce type à Paris avant de l’arrêter à sa retraite. Au départ, TravauxLib m’a contacté par mail. J’ai refusé. J’ai été recontacté et j’ai de nouveau refusé. Mon expérience m’indiquait que les plateformes n’étaient que source à problèmes, sans aucun retour sur investissement avec des listes mal étudiées, des projets mal ficelés et une concurrence déloyale. Au 3ème contact, pourtant, j’ai pris le temps de lire leur charte et je me suis rendu dans leurs locaux. Ce qui me plaît, c’est que le client reste le fil rouge et que nous pouvons travailler sur d’importants projets dans les règles de l’art pour faire perdurer la relation. Sur un CA annuel de 902 000 € en juin 2017, TravauxLib a représenté 180 000 €, soit 20 %. Avec eux, on peut travailler sur un planning, échanger, s’interroger en bonne intelligence. Le pourcentage que je verse est inférieur à ce que me coûterait un 2ème commercial qui m’apporterait autant de d’activité ! Ce niveau d’activité me convient avec cet apporteur d’affaires car, bien qu’il soit important, son absence ne nous ferait pas couler pour autant. C’est une société encore jeune qui n’avait pas mesuré certains éléments au départ. Par exemple, la perte de confiance du particulier pendant le chantier peut arriver et TravauxLib vient de créer un service pour ne pas perdre lien entre le client et l’artisan. Travailler avec eux a indirectement structuré notre société, notamment en nous apportant de la rigueur sur la gestion des fins de chantiers et des réserves ».

Commentaires

Moi, artisan : « TravauxLib, une économie par rapport à un commercial »

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX