En direct

Mobilité électrique 2/5 : une fenêtre étroite pour brancher les autoroutes
Traction de poids-lourds par caténaires en octobre 2019 sur l'autoroute fédérale allemande A 5, près de Francfort. - © Siemens AG

Mobilité électrique 2/5 : une fenêtre étroite pour brancher les autoroutes

Laurent Miguet |  le 26/04/2022  |  Transition énergétiqueFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Infrastructures
Transition énergétique
France
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Les autoroutes électriques ne peuvent pas attendre, pour arriver à l’heure au rendez-vous de la décarbonation de l’économie européenne. Les arbitrages politiques français et européens doivent intervenir avant la fin 2023. Ils conditionnent l’engagement de 30 à 40 milliards d’euros d’investissements jusqu’en 2035 pour la France.

Pour décarboner le fret routier, l’ingénierie française des transports fait bloc autour de trois entités publiques : le [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Mobilité électrique 2/5 : une fenêtre étroite pour brancher les autoroutes

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil