Mittal prend le contrôle d'Arcelor

Defawe Philippe |  le 26/07/2006  |  InternationalEntreprisesEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Négoce
Entreprises
Europe
Valider

Mittal Steel a définitivement mis la main sur Arcelor mercredi en annonçant que 92% des actionnaires du groupe européen avaient accepté son offre d'achat de 25 milliards d'euros, qui donne naissance à un nouveau mastodonte de la sidérurgie mondiale.

Le nouveau groupe, rebaptisé Arcelor Mittal, produira 116 millions de tonnes d'acier par an, soit trois fois plus que n'importe lequel de ses concurrents actuels, pour un chiffre d'affaires de 60 milliards d'euros et avec des effectifs de 320.000 salariés.
Lakshmi Mittal, patron du groupe éponyme, a estimé dans un communiqué que "ce solide vote de confiance des actionnaires ouvrait la voie à un processus d'intégration accéléré des deux entreprises".
Après la fusion, les anciens actionnaires d'Arcelor détiendront 50,6% du capital du nouveau groupe, baptisé Mittal Arcelor, et ceux de Mittal 49,4%, dont 43% pour la famille de l'homme d'affaires indien, qui reste donc, de très loin, le premier actionnaire.
Les porteurs de titres Arcelor qui ont déjà souscrit à l'offre vont recevoir l'équivalent de 40,4 euros par action. Mittal a précisé qu'un total de 7,774 milliards d'euros en numéraire et 665,6 millions d'actions Mittal leur sera distribué le 1er août.
Les autres porteurs de titres ont encore jusqu'au 17 août pour souscrire à l'offre sur une base volontaire. Les résultats définitifs de la transaction seront publiés le 29 août.

Mittal Steel avait annoncé la semaine dernière contrôler plus de 50% du capital d'Arcelor, ce qui scellait déjà le mariage des deux groupes au terme d'une saga de plusieurs mois.
Le groupe Mittal Steel, déjà numéro un mondial du secteur depuis son acquisition de l'américain International Steel Group fin 2004, appelait de ses voeux un mariage avec son dauphin Arcelor depuis la fin janvier.
Mais le groupe européen a longtemps résisté, promettant de juteux dividendes à ses actionnaires s'ils disaient non à Mittal et allant jusqu'à chercher un chevalier blanc auprès du groupe russe Severstal. Les actionnaires d'Arcelor lui ont finalement préféré Mittal, mais ce dernier a dû cependant relever de presque 37% le montant initial de son OPA pour boucler l'affaire.
En scellant son mariage avec Mittal, l'homme d'affaires indien Lakshmi Mittal, l'une des plus grosses fortunes mondiales, parachève la construction d'un empire parti de la petite aciérie de son père dans le désert du Rajastan.

La conquête de l'étranger par Lakshmi Mittal, surnommé parfois Monsieur Mondialisation, a démarré il y a trente ans avec la construction d'une usine en Indonésie sur un terrain familial. Elle s'était accélérée en 1989, avec le rachat d'une aciérie en déclin à Trinidad-et-Tobago, avant de se poursuivre au Mexique, au Canada, en Irlande, en Allemagne, au Kazakhstan, en Roumanie, aux Etats-Unis, en Pologne, dans les Balkans et en Afrique du Sud.

Mittal-Arcelor, une fusion mouvementée


- 27 janvier 2006: Mittal Steel annonce son projet d'offre publique d'achat d'Arcelor, valorisant le groupe européen à 18,6 milliards d'euros.
- 29 janvier: le conseil d'administration d'Arcelor rejette cette offre.
- 1er février: le Luxembourg et la France se disent opposés au raid de Mittal.
- 16 février: Arcelor double presque son dividende 2005 pour éviter que ses actionnaires ne cèdent aux avances de Mittal.
- 4 avril: Arcelor promet de distribuer 5 milliards d'euros à ses actionnaires.
- 18 mai: Lancement officiel de l'OPA sur les marchés boursiers européens.
- 19 mai: Mittal relève de 34% son OPA et accepte d'installer au Luxembourg le siège social d'un groupe fusionné.
- 26 mai: Arcelor annonce un projet de fusion avec le sidérurgiste russe Severstal pour tenter de faire barrage à Mittal.
- 11 juin: Le conseil d'administration d'Arcelor rejette à l'unanimité l'OPA améliorée de Mittal. Il se dit prêt toutefois à discuter d'une éventuelle revalorisation.
- 13 juin: rencontre des dirigeants de Mittal et Arcelor.
- 20 juin: Arcelor confronté à une fronde de certains de ses actionnaires mécontents du projet de rapprochement avec Severstal, qui assignent le groupe européen en justice
- 25 juin: Volte-face des dirigeants d'Arcelor qui finalement acceptent une offre d'achat de Mittal, améliorée de 7% à quelque 25 milliards d'euros.
- 18 juillet: Mittal annonce détenir 50% des actions Arcelor, soit la majorité.
- 26 juillet: Mittal annonce détenir près de 92% d'Arcelor. L'OPA court jusqu'au 17 août.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur