En direct

Mises en chantier, permis de construire : des chiffres contrastés
Au cours des douze derniers mois (juillet 2009 à juin 2010), le nombre de mises en chantier est retombé, avec 295.981 unités, juste en dessous du cap symbolique des 300.000, loin de l'objectif souhaité du gouvernement de 500.000 nouveaux logements pa - © © Phovoir-images

Mises en chantier, permis de construire : des chiffres contrastés

Jean-Philippe Defawe |  le 27/07/2010  |  ConjonctureLogementstransport

Le nombre de mises en chantier de logements neufs en France a baissé de 0,3% au deuxième trimestre, alors même qu'il progressait de 14,6% pour la période mars-avril-mai. Difficile d'y voir clair surtout que le nombre de permis de construire a, lui, augmenté de 25% à 97.966 unités entre avril et juin.

Le nombre de mises en chantier de logements s'est élevé à 70.821 pour la période allant de avril à juin 2010, soit 0,3% de moins que sur la même période un an plus tôt, selon le ministère de l'Ecologie.
Au cours des douze derniers mois (juillet 2009 à juin 2010), le nombre de mises en chantier est retombé, avec 295.981 unités, juste en dessous du cap symbolique des 300.000, loin de l'objectif souhaité du gouvernement de 500.000 nouveaux logements par an.

"La construction neuve reste dans une conjoncture fragile. Le nombre de permis de construire en hausse est un signal positif pour l'avenir, mais les mises en chantier effectives - en légère baisse - ne concrétisent pas, pour le moment, cet espoir", a déclaré à l'AFP le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu.
Seule lueur d'espoir en effet : le nombre de permis de construire a, lui, augmenté de 25% entre avril et juin, portant la hausse pour l'ensemble du premier semestre à 15,5%.
"Nous devons construire davantage de logements neufs pour rééquilibrer un marché du logement caractérisé par une offre trop faible", affirme M. Apparu.

De fait, il manquerait environ en France 900.000 logements selon les experts. Cette faiblesse de l'offre entraînerait une nouvelle envolée des prix des logements anciens, chiffrée à 8,48% entre les premiers semestres 2009 et 2010 par le réseau d'agences immobilières Century 21.

Pour tenter de dynamiser l'offre de logements neufs, tout en réduisant la facture pour l'Etat, le gouvernement va présenter, lors du projet de loi de finances 2011, les mesures de la réforme des aides à l'accession à la propriété, ce qui inquiète déjà de nombreux professionnels.

Inquiétude dans le mouvement HLM

Récemment, Thierry Repentin, le président de l'Union sociale pour l'habitat (USH), l'organisme qui chapeaute le mouvement HLM a fait part à l'AFP de son inquiétude, allant même jusqu'à accuser le gouvernement de vouloir "étrangler le logement social" en ponctionnant, à partir de 2011, sa trésorerie de 340 millions pendant 3 ans.

"L'Etat fait le choix de se retirer du secteur du logement social en prévoyant dans le budget 2011 de baisser les aides à la pierre à 160 millions d'euros contre 630 millions, y compris le plan de relance, en 2010. (...) Le gouvernement veut compenser cette baisse par une ponction de 340 millions sur les HLM pendant 3 ans, soit un total de 1 milliard. C'est un véritable hold-up", a affirmé le président de l'USH pour qui "ce sont 20.000 logements neufs en moins qui ne pourront être lancés en 2011, soit plus du quart du chiffre de 2009".

Au secrétariat au Logement, on conteste ces chiffres affirmant que "les crédits de paiement baisseront à 450 millions en 2011, 360 millions en 2012 et 280 millions en 2013". Au sujet de la "ponction", Benoist Apparu explique "qu'il ne s'agit pas d'une nouvelle taxe, puisqu'elle ne revient pas au budget de l'Etat". "Cette contribution aura vocation à alimenter un fonds de solidarité entre les organismes HLM qui sera uniquement destiné au financement de la construction et de la réhabilitation de logements" précise-t-il. L'argent ainsi recueilli devrait être géré par un organisme similaire à l'agence de financement des infrastructures de transport de France (Afit).

Commentaires

Mises en chantier, permis de construire : des chiffres contrastés

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur