En direct

Evénement

Miser sur la certification qualité

MICHEL OCTERNAUD, CATHERINE ROLLOT |  le 03/10/1997  |  PME du BTPMaison individuelleNormesHaut-RhinCher

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

PME du BTP
Maison individuelle
Normes
Haut-Rhin
Cher
Pyrénées-Orientales
Loiret
Paris
Immobilier
Logement
Entreprises
Réglementation
Valider

Pour se départager sur un marché de plus en plus concurrentiel, certaines PME-PMI misent sur la qualité. La difficulté et la longueur du processus d'obtention d'une certification imposent, pour les entreprises candidates, une réflexion à moyen terme. La démarche qualité est un investissement lourd, qui ne produit pas des résultats immédiats. Elle implique aussi une volonté de faire participer l'ensemble de son personnel à cette démarche. Mais au final, c'est souvent l'ensemble de la culture de l'entreprise qui évolue dans le bon sens. Tous les collaborateurs apprennent à travailler autrement et ils améliorent les performances de l'entreprise.

CONSEILS PRATIQUES

Savoir miser à moyen ou long terme.

Impliquer et motiver tout son personnel.

Ecrire en détail toutes les démarches entreprises pour améliorer la qualité.

Faire savoir cette démarche et l'obtention d'une certification auprès de sa clientèle.

Macchi : l'atout « plan qualité chantier »

STAFFELDELDEN. Pour Pierre Macchi (photo), gérant de Macchi Construction dans le Haut-Rhin, l'organisation interne est l'atout qui fait la différence. Sa société a été l'une des premières dans la région à appliquer la démarche qualité à la construction de maisons individuelles. Ce plan analyse, au jour le jour, les tâches des différents corps de métiers et anticipe le travail sur chantier grâce à une conception très poussée en atelier. Résultat : un temps de fabrication très court, qui peut se limiter à trois mois pour la réalisation complète d'une maison alsacienne en ossature bois. Le succès est tel que Macchi compte délaisser son activité de rénovation pour se concentrer sur ce créneau porteur. Le recrutement en cours de commerciaux devrait permettre d'augmenter de 50 % le chiffre d'affaires de la société d'ici un à deux ans.

CA 1996 18 MILLIONS DE FRANCS. EFFECTIF : 21 SALARIES.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
Siprie : mieux organiser la croissance

PERPIGNAN. Marc Dumas (photo), le gérant de la société perpignanaise Siprie, en est persuadé : dans quelques années, la certification qualité sera exigée par la plupart des clients. Fort de cette conviction, il a engagé les démarches en 1994 et obtenu la norme Qualibat de niveau C en janvier 1996. « Aujourd'hui, reconnaît-il, il n'y a encore aucun retour commercial. Cependant, nous avons décidé de poursuivre les efforts en raison des apports sur le plan organisationnel. Notre entreprise de peinture, en forte croissance, a doublé son personnel. Dans cette mutation, le passage de la tradition orale à celle d'un système écrit simplifié, demandée par la procédure qualité, permet un bien meilleur suivi des activités. » De son côté, la procédure achat se traduit par une rationalisation de la gestion des stocks. Une nouvelle étape a été engagée. Objectif : obtenir en 1998 la norme Qualibat de niveau D.

CA 1996 6,5 MILLIONS DE FRANCS. EFFECTIF : 17 SALARIES.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%
AEB : qualité et profitabilité

BOURGES. Grâce à la certification ISO 9002 obtenue cet été, AEB, entreprise d'électricité installée près de Bourges, veut passer à une vitesse supérieure. Cette entreprise familiale pourra ainsi concourir, à armes égales, avec les grands nationaux sur les marchés industriels ou publics. « Demain cette certification sera indispensable, estime le P-DG Pierre Ferrand (photo), on a l'habitude d'être en avance sur les autres. » Spécialisé dans le tertiaire, l'industriel et l'éclairage public AEB est considérée comme une des entreprises les plus profitables de la région avec un résultat net de 7 % du chiffre d'affaires. « On mise tout sur le service et le dépannage de nos clients, même pour 250 francs », explique Pierre Ferrand. A l'heure du « stock zéro », AEB se paye même le luxe d'aller à contre-courant avec un stock énorme (près de 10 % du chiffre d'affaires) afin de répondre à toutes les demandes. Aujourd'hui Pierre Ferrand cherche à se développer vers Orléans ou Paris en ouvrant des agences, ou, mieux encore, en reprenant de petites entreprises.

CA 1996 48 MILLIONS DE FRANCS ; CHIFFRE D'AFFAIRES PREVU EN 1997 : 52-53 MILLIONS. EFFECTIF : 75.

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur