Immobilier

Mipim 2018 : BNP Paribas Real Estate partenaire de la start-up Owwi [Exclusif]

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Cloison - Lieux de travail

La jeune pousse Owwi, qui a breveté des profilés électriques permettant d’installer des cloisons amovibles dans un logement, a signé un partenariat avec BNP Paribas Real Estate. Le premier programme « 100% personnalisable » sera commercialisé en juin.

BNP Paribas Real Estate a profité du Mipim 2018 pour annoncer son rapprochement avec la start-up Owwi, spécialisée dans le logement personnalisable. Owwi propose d’aménager le logement à la convenance du ménage, en utilisant des profilés électriques installés sur les murs porteurs pour s’affranchir des gaines techniques.

« Il n’y a aucune saignée à réaliser sur les murs et comme le parquet est posé avant la cloison, les murs intérieurs sont vissés au sol et peuvent être déplacés facilement et à moindre coût », expliquait au Moniteur Grégory Van de Velde, fondateur de la jeune pousse, lors de la visite d’un programme immobilier développé en Ile-de-France.

 

Hager, partenaire industriel

 

Avec cette nouvelle méthode brevetée, l’électricité est distribuée dans un profilé électrique, fixé aux murs porteurs périphériques du logement. Les cloisons amovibles, posées sur le sol fini, s’appuient contre les murs porteurs afin de les connecter au profilé via des connecteurs spécifiques.

« Avec Owwi, nous lancerons la commercialisation du premier immeuble 100% personnalisable en juin 2018 », annonce  Kevin Cardona, directeur de l’innovation de BNP Paribas Real Estate. Owwi, qui recherchait des industriels partenaires pour développer ces murs amovibles, s’est rapprochée d’Hager. Un poids lourd, « capable de garantir la réglementation sur les profilés électriques », assure Kevin Cardona.

Reste une question : pourquoi ce lancement n’a-t-il pas été effectué avec Bouygues Immobilier, puisque Owwi a été développé dans le cadre du programme d’intrapreneuriat du promoteur ? « Cette start-up, que nous avons installé à Station F, ne doit pas uniquement suivre le rythme de production de Bouygues Immobilier, estime Christian Grellier, directeur Open Innovation de Bouygues Immobilier. Lorsque nous prenons des parts dans une start-up, nous ne demandons aucune exclusivité commerciale. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X