En direct

Mipim 2017 : Paris 2024 veut séduire les investisseurs privés
Affiche de la campagne pour Paris 2024 - © © #Paris2024

Mipim 2017 : Paris 2024 veut séduire les investisseurs privés

Barbara Kiraly |  le 15/03/2017  |  Alpes-MaritimesParisMipim

Le comité de candidature Paris 2024 dispose de son propre stand au Mipim, le salon international des professionnels de l’immobilier qui se tient à Cannes jusqu'au 17 mars. Objectif : séduire les investisseurs qui financeront 70% des projets développés.

C’est la première année que l’équipe de Paris 2024 profite du Mipim, le salon international des professionnels de l’immobilier qui se tient à Cannes du 14 au 17 mars, pour présenter son projet. Objectif : séduire les opérateurs privés. Ces derniers doivent être largement mis à contribution, puisqu’ils financeront « 70% environ des projets développés si Paris organise les JO de 2024 », rappelle-t-on selon au comité de candidature Paris 2024.

Pour rappel, le projet de Paris 2024 prévoit la construction de deux villages (village des athlètes et village média) et d’un centre aquatique en Seine-Saint-Denis. Au sujet du bassin Olympique, « la métropole du Grand Paris (MGP, ndlr) travaille actuellement avec les Villes de Paris et de Saint-Denis à l’élaboration d’une zone d’aménagement concertée pour permettre au centre aquatique de vivre après la tenue des Jeux Olympiques », indique Patrick Ollier, député (LR) des Hauts-de-Seine et président de la MGP.

Réduire les nuisances

Le président (FG) de Plaine Commune Patrick Braouezec enfonce le clou : « cette candidature doit être exemplaire sur sa gouvernance, sa réalisation et l’utilisation des équipements après les JO ». Ce dernier souhaite que la construction du village Olympique améliore la qualité de vie des habitants. « C’est l’occasion de réduire les nuisances sonores, en créant des murs anti-bruit le long de l’A86, de dépolluer les sols et d’enterrer les réseaux EDF. »

Pour Stéphane Troussel, président (PS) du département de Seine-Saint-Denis, il s’agit surtout d’accélérer « les mutations connues par le territoire ». Du côté la ville de Paris, on rappelle « que ce sera la première fois que des JO seront organisés en fonction de l’accord de Paris sur le climat en matière de bâtiment, de gestion des déchets, etc. Ces Jeux seront un showroom médiatique à visibilité internationale du savoir-faire français ».

En matière d’impact, chacun voit midi à sa porte. Mais comme le remarquent souvent les professionnels du bâtiment. «L’organisation des JO a un avantage indéniable : faire travailler ensemble tous les hommes politiques sur un même objectif, quelle que soit leur couleur politique. »

Retrouvez toutes les infos en direct du Mipim 2017 dans notre dossier spécial « A l’affiche »

Commentaires

Mipim 2017 : Paris 2024 veut séduire les investisseurs privés

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX