Minipelles : Kubota Europe souffre moins que le marché
Olivier Vanneufville : "Cette année nos ventes pourraient être égales à celles, cumulées, de nos trois principaux concurrents" - © © Matériels et Chantiers

Minipelles : Kubota Europe souffre moins que le marché

MICHEL ROCHE |  le 14/12/2009  |  Matériel de chantierIndustrieFrance EuropeInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Matériel de chantier
Industrie
France
Europe
International
Valider

Prime au leader ? La filiale européenne du leader mondial et européen des minipelles progresse en parts de marché en France, dans une conjoncture très déprimée, et achèvera l'année, dans notre pays, sur un chiffre d'affaires à - 29% seulement...

"Nos ventes de minipelles ont baissé deux fois moins que le marché, en chute de 60%" se félicite Olivier Vanneufville, le directeur de la division TP France de Kubota Europe. Cette filiale du Japonais Kubota est largement première en parts de marché en France, devant Yanmar, Volvo et Takeuchi, et cette position tend à se renforcer cette année, à hauteur de plus de 25%, dit le responsable. "La location a fortement baissé mais nous sommes peu engagés chez les loueurs nationaux", explique-t-il. "L'année dernière nos ventes étaient égales à celles cumulées de nos deux principaux concurrents. Cette année elles pourraient être égales à la somme de celles des deuxième, troisième et quatrième". "En face d'un réseau stable, nous avons une clientèle fidèle", illustre Olivier Vanneufville. Cette clientèle se compose principalement de "grosses PME" qui n'ont pas de mal à trouver de financements pour des matériels "qui ne sont pas les moins chers, mais fiables et qui se revendent bien".

"Full-liners"


Les ventes de matériels en France de TP de Kubota Europe ont engendré un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros en 2008, sur les 135 millions qu'avait réalisé Kubota Europe dans cette spécialité en Europe, Russie, Turquie, et au Maghreb. "L'année 2009 devrait s'achever pour nous sur un chiffre d'affaires à - 28 ou - 29%" pense Olivier Vanneufville "Nous bénéficions à la fois d'une prime au leader - Kubota est le premier mondial pour les minipelles, de même en Europe- et au spécialiste. Il est difficile aux "full-liners" qui offrent des minipelles de consacrer autant d'efforts à ces produits que nous le faisons pour les nôtres" constate le directeur, qui envisage une année 2010 "au mieux égale à 2009". Une conjoncture difficile qui implique un objectif : "Quand la crise sera passée nous souhaitons retrouver notre réseau en bon état".

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil