En direct

MIDI-PYRENEES Les chantiers de l'A380 et du métro vont se chevaucher

jean-marie constans |  le 16/03/2001  |  ImmobilierTransportsCollectivités localesHaute-GaronneFrance entière

Pénurie de main-d'oeuvre possible

Nul ne songe à se plaindre que la mariée soit trop belle. Mais l'ouverture des grands chantiers, métro et Airbus A380, risque de se traduire, dans un contexte où les tensions se font déjà sentir, par des difficultés de recrutement de main-d'oeuvre. Organisé par « Le Moniteur », un déjeuner-débat rassemblait pour la première fois sur ce thème les représentants du service public de l'emploi et des organisations professionnelles.

« Nous avons déjà enregistré des ratés au niveau des travaux préparatoires avec des entreprises qui manquaient de personnel, indique Jean-René Audier, directeur de la Smat, chargée de la réalisation du métro. On peut estimer à environ 900 personnes l'effectif nécessaire sur le chantier en période de pointe, en 2002-2003. » Pour le chantier de l'usine de l'A380, le chiffre de 1 000 personnes est évoqué. « Nous serons en pleine charge à la même période, et le programme industriel nous interdit tout retard. Pas question de se heurter à des appels d'offres infructueux », souligne Gérard Pérez, responsable des moyens généraux chez EADS.

Tous les opérateurs s'accordent à le reconnaître, il est nécessaire d'anticiper, en matière de recrutement, mais aussi de formation.

D'autant que la montée en puissance du contrat de Plan, notamment pour les infrastructures routières, et la construction du viaduc de Millau, concomitante aux grands chantiers toulousains, vont aussi se révéler très gourmandes en main-d'oeuvre.

« Des opérations, affirme Jacques Goulinat, responsable du suivi des grands chantiers à l'agence pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), dont les conséquences peuvent paradoxalement être redoutables pour les entreprises locales qui peuvent être littéralement pillées de leur main-d'oeuvre qualifiée. » « Ces grands chantiers doivent être l'occasion de valoriser les métiers du BTP, rappelle Christian Lenoir, directeur départemental du travail. Mais il est nécessaire de bâtir une stratégie commune, qui fait souvent défaut. »

Recrutement local

Une démarche qui a commencé à prendre forme avec le chantier du métro. Un dispositif original a ainsi été mis en place, qui associe le maître d'ouvrage, les entreprises locales via l'Arci (association régionale pour les chantiers importants) et les services publics de l'emploi : ANPE, Afpa et DDTE. « Il s'agit d'utiliser le métro comme une vitrine de nos métiers », précise Yves Ripoll, chargé de mission à l'Arci. Une campagne publicitaire de recrutement a ainsi été lancée par l'ANPE. Et des actions de formation sont organisées par l'Afpa. « Mais nous nous heurtons à des difficultés, ne cache pas Alain Bouche, responsable de l'agence ANPE chargée de cette opération. Les entreprises manquent de visibilité et sont souvent incapables de nous fournir un état de leurs besoins. »

Un problème qui justifie, selon Bruno Dumas, président assesseur de la fédération départementale du bâtiment, les actions de sensibilisation lancées en partenariat avec l'association régionale pour la formation continue du BTP (Aref). Le représentant des entreprises du bâtiment de Haute-Garonne se dit convaincu du « potentiel de main-d'oeuvre de la région ». Et la volonté d'éviter un recours « facile » à une main-d'oeuvre extérieure à la région, voire au pays, a été proclamée. Cela sera-t-il possible ?

PHOTO :

Un débat organisé par «Le Moniteur» a rassemblé les acteurs concernés par les questions du recrutement.

Commentaires

MIDI-PYRENEES Les chantiers de l'A380 et du métro vont se chevaucher

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur