En direct

Midi-pyrénées le premier ministre a signé le contrat de plan

jean-marie constans |  le 31/03/2000  |  France Collectivités localesAménagementTransportsUrbanisme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Collectivités locales
Aménagement
Transports
Urbanisme
Europe
Architecture
Valider

Six milliards pour les routes sur six ans

Lionel Jospin, Martin Malvy, président du conseil régional, et Bernard Boucault, préfet de région, ont cosigné le contrat de Plan Midi-Pyrénées : 12,3 milliards de francs d'engagements financiers, dont 6,3 milliards pour l'Etat et 6 milliards pour la région, soit une croissance de 73,6 % par rapport à 1994-1999. Et plus de 18 milliards de crédits au total, si l'on ajoute les contributions des collectivités locales et de l'Europe.

Le volet régional bénéficiera de 9,8 milliards, avec deux points forts, les infrastructures routières, avec 6 millliards, et l'enseignement supérieur, avec 1,5 milliard destiné à conforter le pôle universitaire au nord-est de la région, Albi, Castres, Figeac, Rodez, Cahors, ainsi que le pôle tarbais.

Deux nouveaux parcs naturels régionaux

Autre axe majeur, le volet territorial bénéficie d'une dotation spécifique de 707 millions pour les contrats de pays, les parcs naturels régionaux, dont deux nouveaux devraient être créés, les contrats d'agglomération et les contrats de ville. La nouvelle politique de la ville fait l'objet, souligne Martin Malvy, d'une approche renouvelée avec 248 millions de crédits. Huit contrats de ville seraient signés dans cette perspective, avec une attention particulière portée aux quartiers en difficulté.

Près de 1,4 milliard sera consacré au volet interrégional. Des financements destinés à l'accompagnement de projets « qui visent à l'émergence d'un espace sud-ouest ». Sont particulièrement concernées des actions concernant le développement du massif pyrénéen et du Massif Central, mais aussi l'aménagement des grandes voies d'eau : le canal des Deux-Mers, la vallée du Lot et la vallée de la Dordogne. Une politique qui implique de fait de renforcer en priorité les relations avec la région Aquitaine.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil