En direct

Midi-Pyrénées : coup d'envoi du chantier du viaduc du Viaur
Vue du Viaduc du Viaur - © Emmanuel GRIMAULT/RFF Midi Pyrénées

Midi-Pyrénées : coup d'envoi du chantier du viaduc du Viaur

Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 28/04/2014  |  EnvironnementOuvrage d'artBâtimentHaute-GaronneFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Environnement
Ouvrage d'art
Bâtiment
Haute-Garonne
France entière
Tarn
Aveyron
Santé
Technique
Valider

La rénovation du viaduc ferroviaire du Viaur entrera en phase active en mai après la réalisation d'un chantier test en situation réelle. Inscrite dans le plan rail Midi-Pyrénées, L'opération a pour objectif principal de refaire la protection anticorrosion de l'ouvrage en tenant compte de la présence d'amiante.

Situé sur la ligne ferroviaire Albi-Rodez, à cheval entre l'Aveyron et le Tarn, le viaduc du Viaur fait l'objet de la plus grande attention. La rénovation de l'ouvrage métallique, inauguré en 1902 par l'ingénieur Bodin et inscrit depuis 1984 à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques, est la dernière opération d'envergure du plan rail Midi-Pyrénées. A ce titre, Henri-Michel Comet, préfet de la région Midi-Pyrénées, Martin Malvy, président du conseil régional de Midi-Pyrénées, Pierre Boutier, directeur régional de Réseau ferré de France (RFF), ainsi que Bruno de Monvallier, directeur régional de la SNCF, se sont rendus sur place le 28 avril pour vérifier le bon déroulement du chantier démarré le 31 dernier, date de la fermeture du tronçon ferroviaire Carmaux-Rodez à la circulation commerciale.

L'opération de rénovation a pour objectif principal de refaire la protection anticorrosion de l'ensemble de l'ouvrage en tenant compte de la présence avérée d'amiante dans les anciennes peintures. Programmée en 2012 au moment des travaux de doublement de la voie ferrée entre Toulouse et Saint-Sulpice, elle a dû être reportée compte-tenu de l'évolution de la réglementation en matière de risque d'exposition à l'amiante. Le maître d'ouvrage, RFF, a ainsi demandé des études supplémentaires pour mieux appréhender les conséquences de l'évolution réglementaire sur les travaux de décapage des anciennes peintures du Viaduc du Viaur.

Chantier en deux phases

Confié au groupement LASSARAT (mandataire) / MAES / BAUDIN CHATEAUNEUF, le marché de rénovation de l'ouvrage se fera en deux phases . La première intervention concerne la partie supérieure de l'ouvrage. D'une durée de six mois, elle nécessite la fermeture de la ligne du 31 mars au 28 septembre 2014. Suivra la rénovation des arches réalisée sous circulation commerciale et qui se terminera fin 2015.

Après un chantier test réalisé en 2012 par l'entreprise Maintenance et travaux spéciaux (MTS) pour s'assurer de la faisabilité de l'opération, la première phase des travaux a débuté en février avec la mise en place d'un platelage sous le tablier de l'ouvrage, qui permettra le montage des zones de confinement indispensables pour décaper et repeindre les structures métalliques en toute sécurité. La protection anticorrosion sera constituée de trois couches de peinture de couleur « gris lumière » pour recouvrir ce géant composé de 3 800 tonnes d’acier, d’une longueur de 460 mètres et d'une hauteur de 116 mètres.

Avant le véritable démarrage du décapage, RFF a programmé un autre chantier test en situation réelle début mai, RFF a confié à Systra la maîtrise d’ouvrage déléguée et à Ingerop la mission de maîtrise d’oeuvre. La rénovation du Viaduc de Viaur mobilise un investissement de 26,6 millions d'euros financé par le conseil régional de Midi-Pyrénées (59,2%), l’Etat (7,5%), et Réseau Ferré de France (33,3%).

Les chiffres clés du chantier

67 000 m2 de surface à traiter

3 800 m2 rivets remplacés

3 500 tonnes d'abrasifs employés pour le décapage

50 000 litres de peinture anticorrosion

1 000 tonnes d'échafaudagres utilisés en roulement

45 000 m2 de confinement

80 personnes mobilisées

24 mois de chantier

Caractéristiques du viaduc du Viaur

De type « à poutres balancées » de 410 m de long pour la partie métallique, l'ouvrage se comprend :

·         deux travées métalliques d'approche de 25,40 m

·         deux demi-arcs de rive de 69,60 m

·         deux demi-arcs centraux articulés en clé de 110 m

 

Commentaires

Midi-Pyrénées : coup d'envoi du chantier du viaduc du Viaur

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur