En direct

Michel Lassagne Architecte : Concours : le grand gaspillage
PHOTO - HOR Lassagne.eps - © FREDERIC JANISSET/LE MONITEUR

Michel Lassagne Architecte : Concours : le grand gaspillage

M. L. |  le 21/11/2008  |  ArchitectureMaîtrise d'ouvrageProfessionnels

Au cours de ces dernières années, les pièces administratives exigées pour les concours de maîtrise d’œuvre se sont accrues considérablement : lettres de motivations, notes méthodologiques, attestations de maîtres d’ouvrage, CV et copie des diplômes des collaborateurs, références photos ou graphiques avec des formats et modalités de présentation au bon vouloir de chaque maître d’ouvrage… Toutes ces exigences spécifiques et personnalisées sont de plus en plus lourdes à gérer. De plus, le nombre de partenaires à ces candidatures est en progression constante. Il intègre désormais fréquemment : paysagiste, BET HQE, scénographe, ergonome, acousticien… Cette multiplication participe à l’alourdissement des dossiers et accroît la difficulté pour le mandataire, de recenser et vérifier l’ensemble des documents de chaque cotraitant ou sous-traitant.

La plupart des dossiers demandent, en moyenne, 30 à 40 heures de secrétariat, 4 à 5 heures pour recomposer les pièces graphiques et 3 à 4 heures de rédaction des notes de motivations et de méthodologie, soit un coût de l’ordre de 2 500 euros HT par dossier. Cette estimation n’intègre pas la totalité des frais : déplacements, visites et prises de vues du site, photos des ouvrages référencés… ainsi que les coûts de fournitures (papier, reprographie, intercalaires, frais de Chronopost…).

15 000 pages à vérifier

Cette surenchère de documents supportée par la maîtrise d’œuvre se répercute ensuite sur le tri des candidatures. Celui-ci est réalisé par les services des collectivités publiques, et/ou, par des assistants aux maîtres d’ouvrage (AMO) qui doivent vérifier, trier et classer entre 15 000 et 20 000 pages, avec tous les risques d’aléas que comporte une telle épreuve.

Sur la base d’une moyenne de 70 candidatures, on peut estimer le coût, tous frais confondus, à 180 000 euros HT par concours ! Tout ce temps gaspillé pourrait être consacré à des tâches plus valorisantes ! Par défaut de statistiques précises, nous pouvons estimer les appels de candidatures, au niveau national, à une cinquantaine par semaine, ce qui porterait le coût de ces 2 500 candidatures annuelles à 450 millions d’euros ! C’est tout simplement impressionnant…

Comment faire autrement ? Il suffirait de s’en tenir à des modalités très allégées portant notamment sur :

– le dossier administratif des candidats : chaque membre de l’équipe de maîtrise d’œuvre aurait à produire une attestation d’une administration publique certifiant la validité et la conformité de l’ensemble des pièces administratives du candidat pour l’année en cours ;

– une note de motivation et de présentation des membres de l’équipe de maîtrise d’œuvre limitée à quatre pages A4… Cette note nécessiterait, pour chaque candidature, un réajustement de sa rédaction. Ce serait la seule pièce nécessitant une mise à jour adaptée ;

– cinq références maximum, présentées au format A4, dont la composition et la présentation seraient laissées au choix de chaque membre de l’équipe de maîtrise d’œuvre (documents reproductibles). Deux pages sous forme de tableaux, l’une décrivant les références du candidat dans le domaine correspondant à la spécificité de la consultation, l’autre décrivant une liste de références diverses laissée à l’appréciation du candidat et susceptibles de justifier la pertinence de la candidature. Cette solution permettrait, pour chaque candidat, l’utilisation récurrente de ses fiches de références.

Une économie de 400 millions d’euros

Le dossier, ainsi constitué sous cette forme, représenterait une économie de 90 %, soit 400 millions d’euros, constituant un véritable objectif de développement durable. Bien entendu, on pourrait aussi imaginer que tous les documents de la candidature puissent être transmis par Internet. Les originaux des pièces administratives pourraient être consultés également par Internet par le maître d’ouvrage. Cette solution serait encore plus rapide et économique.

Un tel objectif serait le bienvenu pour les professionnels de la maîtrise d’œuvre qui subissent de lourdes pertes sur les concours publics, dont les indemnités ne couvrent, le plus souvent, qu’une partie des investissements d’études.

Le déroulement du jury serait le même que celui pratiqué actuellement, la seule différence portant sur le classement final des candidats.

Au lieu d’arrêter le choix définitif des trois candidats retenus à concourir, six candidats seraient présélectionnés par le jury avec un classement (par ordre de préférence) de 1 à 6. Il suffirait alors de demander aux trois premiers (susceptibles d’être retenus) de fournir l’original de leur dossier administratif complet afin que leur sélection soit validée et confirmée.

Si l’un des trois candidats s’avérait défaillant (ce qui est très rare), il serait alors éliminé et le candidat présélectionné classé quatrième, serait ainsi contacté par le maître d’ouvrage afin de lui réclamer son dossier administratif complet… et ce, jusqu’à la validation finale des trois candidatures conformes les mieux classées…

Commentaires

Michel Lassagne Architecte : Concours : le grand gaspillage

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX