En direct

Michel Forissier, un artisan de la politique
Le sénateur Michel Forissiera. - © © Vincent Leloup

Michel Forissier, un artisan de la politique

Pierre Pichère |  le 29/09/2015  |  Produits et matérielsArtisansFunérariumRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Produits et matériels
Artisans
Funérarium
Rhône
Valider

Le sénateur Michel Forissier a dirigé une entreprise artisanale de marbrerie funéraire et de taille de pierre durant quarante ans. Un parcours rare en politique.

Au Sénat, Michel Forissier, élu du Rhône depuis septembre 2014, s’occupe d’apprentissage, d’emploi, de réforme du code du travail. Des sujets qu’il connaît bien, pour avoir dirigé une entreprise de taille de pierre en région lyonnaise durant quarante ans. Deux vies qui n’en font qu’une pour cet enfant du christianisme social. Formé à la mécanique, il débute sa carrière dans une entreprise fabriquant des alternateurs. Ancien sous-officier de réserve, il dirige une équipe d’une quinzaine de personnes. Puis sa vie bascule. « L’un de mes amis venait de perdre brusquement sa mère, qui travaillait dans l’entreprise familiale de marbrerie, se souvient Michel Forissier. Il ne voulait pas reprendre la boîte. Il m’a convaincu d’y aller. »

En mai 68, Michel Forissier s’inscrit au Registre des métiers. Fort de ses connaissances en mécanique, il élabore des machines pour découper la pierre et développe la petite affaire. Il participe à la rénovation du quartier Saint-Jean à Lyon. Les effectifs de l’entreprise SDG grimpent jusqu’à une quinzaine de personnes, avec quatre établissements. Petit à petit, SDG se tourne vers les produits semi-ouvragés sur le marché du funéraire, qui reste l’activité principale. Mais Michel Forissier garde le souci de l’indépendance. Dans les années 1990, lorsque la législation évolue, de grands groupes s’intéressent à ce marché. Avec quelques confrères, l’artisan réplique. Ils créent Le Choix funéraire, un réseau d’indépendants qui s’impose comme le deuxième opérateur du marché.

Puis la politique la happe. Centriste de cœur, indépendant des partis, l’artisan s’implique à Meyzieu, dirigée par une figure nationale du PS, Jean Poperen. Le maire lui propose de l’accueillir sur sa liste, mais Michel Forissier choisit l’autre camp. Élu en 1983, il est cinquième sur la liste en 1989. Puis, faute de candidats, prend la tête de liste en 1995. Battu par Jean Poperen, il accède finalement au fauteuil de maire en 2001.

Au-delà des appareils

L’ascension politique commence pour cet artisan qui a fait basculer un bastion de la gauche. Michel Mercier, président du conseil général, le convainc de se présenter aux cantonales - avec succès. Élu en 2011, il devient premier vice-président du conseil général du Rhône. Sa non-appartenance lui profite, neutre entre centristes et gaullistes. Le président étant garde des Sceaux, Michel Forissier tient la boutique. Et tisse les liens avec les élus locaux. Entre-temps, il a revendu l’entreprise à l’un de ses compagnons, dans la tradition des tailleurs de pierre, plutôt qu’au groupe qui lui faisait des avances. Après s’être tenu à l’écart des partis, il finit par adhérer à l’UMP et en dirige les troupes dans le Rhône. Cette position lui vaut d’être investi et élu à la Chambre haute en septembre 2014.

Dans ce qui est l’un des plus beaux palais de la République, élu de droite défendant une politique sociale, chrétien combattant tous les intégrismes, Michel Forissier conserve son indépendance. Sceptique sur l’ingérence du législateur dans les moments intimes, il ne vote pas la loi sur la fin de vie. Sourcilleux sur la liberté individuelle, il ne vote pas plus la loi sur le renseignement. Et se méfie de la supériorité dans laquelle les politiques sont entretenus. Ici, il rêve de remettre à plat le cadre législatif comme le fit Napoléon. Chez lui, il veille à faire émerger de nouveaux visages de milieux qui ne s’engagent pas facilement en politique. De grands projets et toujours concret : Michel Forissier est bien resté un artisan en politique.

Repères

Michel Forissier

Naissance 1943
Métier tailleur de pierre et marbrier funéraire
Mandats maire de Meyzieu (69), sénateur du Rhône, conseiller de Lyon Métropole

Commentaires

Michel Forissier, un artisan de la politique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Contrats publics n° 205 - Janvier 2020

Contrats publics n° 205 - Janvier 2020

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur