En direct

Méthodes : le lean construction, l’avenir du BTP ?
Patrick Dupin, spécialiste du lean, gérant de Delta Partners - © © DeltaPartners

Méthodes : le lean construction, l’avenir du BTP ?

Frédéric Marais |  le 07/05/2013  |  InternationalEuropelean

Le lean construction, c’est une nouvelle façon d’aborder le chantier en chassant toute forme de gaspillage. Patrick Dupin, spécialiste du sujet, a entrepris d’évangéliser les entreprises hexagonales encore peu sensibilisées à la question.

Le Centre psychothérapique de Nancy fait édifier actuellement un nouvel établissement de 90 chambres destiné à accueillir des détenus atteints de troubles mentaux. Un bâtiment de 6 000 m2 sur deux niveaux dont la réalisation a été confiée à l’entreprise Cari (Groupe Fayat) pour un montant de 15 millions d’euros. « Nous avons réussi à réduire les délais de construction de six mois en seulement trois mois », affirme Patrick Dupin, qui intervient en tant que consultant en organisation auprès de Cari. Comment un tel prodige est-il possible ? Spécialiste du lean construction en France, Patrick Dupin a tout bonnement appliqué les méthodes qu’il a apprises en Angleterre et qu’il enseigne à son tour à ses clients. A savoir, en l’espèce, le 5S, le Last Planner System et le microzoning.

Des gains substantiels

 

« Nous avons divisé le chantier en microzones de 100 m2, détaille le gérant de Delta Partners. Chaque zone correspond à un lot et à une séquence de travail. Une seule entreprise intervient sur cette zone, mais une même entreprise peut traiter plusieurs zones à la fois. Cela permet, de manière significative, de mettre plus de monde sur le chantier». Ce faisant, ne serait-on pas en train d’inventer une forme contemporaine du stakhanovisme ? « J’observe au contraire une amélioration des conditions de travail et une baisse du stress. Il ne s’agit pas d’augmenter les cadences de travail, mais de travailler en continu. On passe d’une zone à l’autre comme on saute d’une case à l’autre à la marelle. C’est un moyen très efficace de fluidifier le chantier en synchronisant les entreprises. »

Le propos du lean construction est en effet d’agir sur les flux de matériaux, de matériels et de main-d’œuvre, afin d’éviter toute rupture de charge et toute forme de gaspillage. « L’entreprise de plâtrerie Gallois qui intervient à Nancy indique qu’elle a augmenté sa performance de 25 % par rapport à ses meilleurs chantiers », souligne Patrick Dupin. Lequel estime que le gain de temps global aurait encore été supérieur si les principes du lean avaient été mis en œuvre en amont du chantier, et non pas seulement au moment où le gros œuvre était en voie d’achèvement. Parmi la vingtaine de chantiers dont il a eu la charge, l’expert lean cite volontiers celui du lycée de Grevenmacher, au Luxembourg, vaste bâtiment architectonique de 17 000 m2 où les gains ont atteint 30 % sur les délais et 18 % sur le budget prévisionnel.

Un nouvel état d’esprit

 

Contrairement à ses éminents confrères issus du monde de l’industrie, lui vient du bâtiment. « J’enrageais de ne jamais voir un chantier se terminer à temps malgré toute l’énergie dépensée par les différentes parties prenantes, pour une efficacité aussi faible », explique-t-il, manière de justifier son engagement dans le lean construction. Diplômé de l’Ecole nationale des ponts et chaussées et formé au lean à l’université de Nottingham, où il continue à préparer son doctorat, Patrick Dupin donne aujourd’hui des conférences dans le monde entier, à San Diego, Sydney ou à Lima par exemple. Des régions où il peut constater l’énorme retard pris par la France dans le domaine du lean, si on la compare à la Scandinavie, l’Allemagne, l’Angleterre, aux Etats-Unis ou encore à l’Amérique latine. « L’un des freins principaux à la diffusion du lean en France, c’est la rareté des écrits en français. C’est pourquoi j’ai entrepris de traduire plusieurs articles rédigés en anglais. »

Pour ce spécialiste, le lean est avant tout une « démarche intellectuelle », une « philosophie » et même un « changement de paradigme ». « C’est une question d’état d’esprit », résume-t-il en termes plus modestes. Pour en convaincre les sceptiques, il coorganisera le 15 novembre à Francfort une grande conférence -European lean construction conference- au cours de laquelle les majors du bâtiment de plusieurs pays européens viendront apporter leur témoignage et leur retour d’expérience sur la pratique du lean construction.

Retrouvez notre enquête sur le lean construction dans le Moniteur n°5711 du 10 mai 2013.

Commentaires

Méthodes : le lean construction, l’avenir du BTP ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur