En direct

Evénement

Méthode et étiquette, Locarest trace l’entretien de ses matériels

CONRAD FREELING |  le 16/12/2011  |  Travail

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travail
Valider
Atelier -

A force de croissance externe, les techniciens de Locarest ont fini par avoir des expériences, des formations et des priorités différentes d’une agence à l’autre. Comment unifier la qualité du service et généraliser les bonnes pratiques ? « Notre défi était de trouver un référentiel d’entretien commun et permettant d’aller vite », se souvient François Behr, directeur de réseau chez Locarest, qui a mis au point la procédure Pefase, acronyme de Propreté, entretien, fonctionnement, aspect, sécurité, étape finale. La crise des années 2008 et 2009 a accéléré l’avancement de cette démarche élaborée en interne car Locarest, comme les autres loueurs, a été contraint de réduire ses achats de matériels neufs et de faire vieillir son parc. Or les machines plus vieilles réclament davantage d’entretien et passent plus souvent à l’atelier. Autre effet de la crise : les machines sont transférées plus souvent d’une agence à l’autre. Tous les techniciens disposent maintenant d’une procédure commune d’inspection et d’entretien qu’ils doivent appliquer à chaque fois qu’un matériel rentre d’un chantier, qu’il s’agisse d’un compresseur, d’une pelle, d’une nacelle ou d’une chargeuse.

Pefase est devenu un vecteur de communication

La check-list comprend six points de contrôle tels que les vidanges, la propreté, la vérification des accessoires de sécurité. Conçue comme un outil purement interne, Pefase est devenu un vecteur de communication : après la vérification, une étiquette verte bien visible apposée sur la machine rappelle aux clients que les matériels loués ont bien été entretenus. « Pefase a révélé l’obligation d’une bonne procédure de prise en main quand on confie la machine au client ; faute de quoi, les techniciens se déplacent encore trop souvent inutilement », pointe François Behr. Tous les salariés sont aujourd’hui formés au référentiel et soumis à des audits internes réguliers. « Cela nous a apporté beaucoup de méthode. Normalement, rien ne devrait passer entre les gouttes. » A voir maintenant si cette procédure va s’intégrer à celle du nouveau propriétaire de Locarest : Loxam. « Le rapprochement avec Loxam nous permettra d’échanger des compétences et d’apprendre d’autres pratiques. Et inversement, la petite étiquette verte va peut-être fleurir sur plus de 200 000 matériels !

PHOTO - 603816.HR.jpg
PHOTO - 603816.HR.jpg - © C. Freeling

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Réhabilitation énergétique et mobilité urbaine

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur