En direct

Mesurer les émissions de CO2 : la démarche de l'association bilan carbone
Emissions de gaz à effet de serre - © © DR

Mesurer les émissions de CO2 : la démarche de l'association bilan carbone

JN |  le 12/12/2012  |  Collectivités localesInternationalUrbanismeRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Droit de l'environnement
Collectivités locales
International
Urbanisme
Réglementation
Valider

Pour les entreprises comme pour les collectivités locales, évaluer ses émissions de gaz à effet de serre devient une obligation réglementaire. Dans ce contexte, l’association Bilan carbone présente sa démarche. L'objectif final est de faire de la réduction des émissions de CO2 un enjeu stratégique.

Plus que trois semaines ! D’ici au 31 décembre 2012 les entreprises de plus de 500 salariés, les collectivités locales de plus de 50 000 habitants et les établissements publics de plus de 250 personnes devront avoir remis le bilan de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) aux préfets. C’est du moins ce que demande l’article 75 de la loi Grenelle II.  « Pour autant, on estime qu’environ 40 % des obligés n’auront pas rendu leur copie », indique Caline Jacono, directrice de l’association Bilan carbone. Aujourd’hui marque déposée, le bilan carbone est à l’origine un outil mis au point par l’Ademe en 2004 pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre de différentes entités : entreprises, collectivités locales, industriels, etc. Si l’association a repris la démarche bilan carbone depuis 2011, le principe reste le même.  « Il s’agit de multiplier un facteur d’émission par une donnée d’activité propre à l’entité. Le résultat se mesure en tonnes de dioxyde de carbone », explique la directrice.

Particularité de cette démarche, elle prend en compte trois niveaux d’émissions :

- Les émissions directes que sont les consommations d’énergie et d’électricité propres (scope 1) ;

- Les émissions indirectes liées à l’énergie et à l’électricité, telle que la climatisation, le chauffage… (scope 2) ;

- Et l’ensemble des émissions qui ne sont pas directement issues de l’entité mais qui sont inhérentes à son activité. Il s’agit par exemple des émissions de GES générées par les touristes lorsqu’ils visitent une ville (scope 3).

Réglementairement, seuls les scopes 1 et 2 sont obligatoires, mais pour être estampillé « bilan carbone », la troisième étape est incontournable. « C’est d’autant plus important qu’elles représentent environ 70 % de la totalité des émissions », souligne Michel Havard, président de l’association. « L’objectif n’est pas de compter pour compter, il s’agit bien de compter pour savoir, de savoir pour agir et d’agir pour réduire », poursuit-il. La démarche de l’association s’organise en effet en six étapes : sensibiliser, collecter les données, les compter puis les analyser pour définir un plan d’action et le mettre en œuvre.

Mesurer la vulnérabilité carbone


L’intérêt pour les collectivités comme pour les entreprises est de mesurer leur vulnérabilité carbone. « Dans un contexte d’augmentation des tarifs de l’énergie et de changement climatique, cette démarche permet d’évaluer ses facultés d’adaptation », rappelle Caline Jacono.

Des leviers d’action qui vont être d’autant plus importants que le réchauffement climatique ne sera vraisemblablement pas limité aux 2°C d’ici à 2100, selon la Banque Mondiale. Dans son rapport publié le 18 novembre, l’institution de Washington prévoit une augmentation de 4°C qui pourrait intervenir dès 2060. Dans ce contexte « nous souhaitons que la réduction des émissions de CO2 représente un intérêt stratégique pour la direction des entreprises », explique la directrice.

Commentaires

Mesurer les émissions de CO2 : la démarche de l'association bilan carbone

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Droit de l’Aménagement, de l’Urbanisme, de l’Habitat – 2019

Date de parution : 06/2019

Voir

Mener une opération d'aménagement

Mener une opération d'aménagement

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur