En direct

Membrane synthétique pour toiture en bois

FRANCOIS SAGOT |  le 17/01/1997  |  BoisProduits et matérielsParisImmobilierHygiène

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bois
Produits et matériels
Paris
Immobilier
Hygiène
Valider

-Le complexe existant, composé d'un isolant de paille, a été conservé. -La membrane synthétique est fixée mécaniquement sur les pannes de la charpente.

Construit dans les années 60, le gymnase Philippe-Auguste, dans le XIe arrondissement de Paris, possède une toiture en bois. Depuis quelques mois, des infiltrations d'eau et des auréoles sont apparues, révélant un défaut d'étanchéité de la toiture.

D'une superficie de 600 m2, elle est supportée par une charpente formée de pannes en lamellé-collé et d'un contre-lattage en bois. La toiture possède un pare-vapeur, un panneau de paille comprimée de 40 mm d'épaisseur formant isolant, le tout recouvert par une étanchéité adhérente multicouche de type bitumineux oxydé.

Afin de conserver l'isolant existant, le maître d'oeuvre a retenu comme solution une isolation avec membrane synthétique. Dans un premier temps, le support a été gratté sur quelques millimètres d'épaisseur, et les fissures ont été poncées. Une fois cette opération terminée, un isolant en polystyrène expansé de 60 mm d'épaisseur a été collé. Il sert d'écran de désolidarisation. La membrane synthétique Sarnafil de type S 327-12 EL est laquée. Sa fixation est réalisée mécaniquement par des tire-fonds (à raison de quatre par mètre) et des rails, au droit des pannes en bois de la charpente. Ce calcul spécifique du nombre de fixations est réalisé par le bureau d'études du fabricant. Une bande de pontage recouvre les rails. Les lés sont assemblés par soudure à l'air chaud à l'aide d'un robot.

Un essai préalable permet de régler la température, le soufflage, la vitesse de déplacement du robot et de vérifier à l'arrachement la qualité des soudures. Elles sont vérifiées a posteriori, à l'aide d'une aiguille. Les travaux ont duré trois semaines et mobilisé deux hommes. Leur coût s'est élevé à 180 000 francs HT. Une garantie de quinze ans est accordée par le fabricant. f. s.

FICHE TECHNIQUE

Maître d'ouvrage : ville de Paris.

Maître d'oeuvre : section locale d'architecture du XIe arrondissement.

Entreprise : Axe Etanchéité.

SCHEMA : Membrane synthétique associée à un isolant au polystyrène - L'isolant existant a été conservé et doublé par un polystyrène collé de 60 mm d'épaisseur. La membrane synthétique est fixée par des tire-fonds.

Cet article fait partie du dossier

ETANCHEITE DES TOITURES

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil