En direct

Mélèze et épicéa, bien entendu !

J.-F. D. |  le 03/05/2013  |  ImmobilierArchitectureTechniqueBâtimentParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Architecture
Technique
Bâtiment
Paris
Rhône
International
Europe
Hygiène
Bois
Second œuvre
Isolation acoustique
Valider
Logements -

Isolation acoustique des logements et durabilité des façades sont-elles compatibles avec des solutions constructives bois ? Oui. Pour preuve, la récente opération des architectes de KOZ, à Paris.

Du bois (structure et parement), pour 15 logements sociaux sur cinq niveaux ? Et, qui plus est, sur une parcelle biscornue, étirée sur 60 m de profondeur ? Oui, sans aucun problème pour les architectes de l’agence KOZ, comme pour le maître d’ouvrage, la Siemp. Pour Valérie Hermant, chargée d’opération : « Il y a, bien sûr, l’obligation d’utiliser du bois dans les constructions, mais nous nous sommes laissés convaincre par les architectes et leur connaissance du matériau. Le choix a également été guidé par les difficultés d’approvisionnement du chantier. » A savoir, sur ce site urbain dense, la nécessité d’accéder à la parcelle par le « trou de souris » du porche d’un bâtiment sur rue, conservé et rénové. D’où le recours à des éléments préfabriqués « Kerto-Ripa » (Finnforest), assemblés sur site en trois mois. Des « caissons » en épicéa, d’une portée d’environ 5 m pour 26 cm d’épaisseur. Mais une incertitude subsistait, importante pour des bâtiments collectifs de logements : la qualité de l’isolation acoustique, notamment aux bruits d’impacts. Celle-ci a été obtenue via un épais feuilleté (40 cm au total) qui associe revêtement de sol, plaques de Fermacell, granulats, laines minérales et autres plaques de plâtre sur ossature antivibratile. Des craintes levées à réception par les mesures in situ. Et côté entretien ? « Le mélèze en vêture extérieure des appartements et des coursives n’est pas traité. Nous avons pris le parti de laisser le bois vieillir naturellement », explique encore Valérie Hermant. Il grisera donc avec l’hiver pour éclaircir à nouveau à la belle saison.

PHOTO - 720553.BR.jpg
PHOTO - 720553.BR.jpg - © CECILE SEPTET
PHOTO - 719604.BR.jpg
PHOTO - 719604.BR.jpg - © KOZ
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Siemp. Maîtrise d’œuvre : KOZ Architectes (Christophe Ouhayoun et Nicolas Ziesel). Jean-François Laurent, chef de projet. BET : EVP (structure), Delta (fluides), RPO (économiste), Peutz (acoustique), Paje (paysagiste), GTIF (coordination SPS). Bureau de contrôle : Batiplus. Entreprises : Francilia (gros œuvre), CMB (charpente/bardage). Programme : 30 logements sociaux (15 réhabilités, 15 neufs). Calendrier : concours, 2007 ; chantier 2010-2012. Surface : 2 600 m 2 Shon (réhabilitation, 1 325 m 2 Shon ; neuf, 1 275 m 2 Shon). Coût des travaux : 5 419 447 euros HT.

Cet article fait partie du dossier

BOIS

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur