En direct

« Mêler les savoirs pour comprendre et accompagner l’évolution des villes »
Marie-Christine Jaillet - © Ville de Toulouse/Patrice NIN

« Mêler les savoirs pour comprendre et accompagner l’évolution des villes »

Propos recueillis par Christiane Wanaverbecq (Bureau Sud-Ouest du Moniteur) |  le 11/04/2013  |  EtatERPBâtimentInnovationHaute-Garonne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Quartier
Etat
ERP
Bâtiment
Innovation
Haute-Garonne
France
Architecture
Aménagement
Technique
Valider

Avec pour thématique «La ville intelligente », la seconde édition de Futurapolis, le grand rendez-vous de l'innovation organisé par le magazine Le Point en partenariat avec la communauté urbaine Toulouse Métropole et le conseil régional de Midi-Pyrénées, a ouvert ses portes le 11 avril pour trois jours. Marie-Christine Jaillet, directrice de recherche au CNRS spécialisée dans l'analyse de la transformation des villes au sein du Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités de l'Université du Mirail à Toulouse, interviendra vendredi 12 avril sur les différents enjeux de la ville de demain.

 Quels grands enjeux devront relever les villes ?

Les villes jouent un rôle dans le développement de la connaissance. Elles sont le lieu de l'innovation. Le premier enjeu pour elles consiste à conjuguer innovations et solidarités. Ensuite, elles doivent assurer à tous les conditions d'accès égales aux services et aux équipements. Par ailleurs, on observe qu'elles font l'objet d'une demande de « réassurance » des habitants. Les villes sont des lieux d'ancrage et des lieux de passage d'une très grande diversité. Comment dans ces conditions construire des identités, de la cohésion et de la société. Enfin, dernier enjeu, à l'heure des risques liés au réchauffement climatique, la ville doit accompagner la transition énergétique, faire en sorte d'être plus économe en ressources, répondre à la demande croissante des déplacements tout en tenant compte des contraintes environnementales. Se pose également la question de la bonne échelle de la gouvernance au regard de la production de projets et même de la gestion du quotidien sans perdre de vue l'exigence démocratique.

Quelles sont les pistes de réflexion ?

Dans des systèmes urbains de plus en plus complexes, toutes les disciplines sont convoquées. Il y a donc un enjeu de décloisonnement des savoirs et de dialogue entre les disciplines. C'est cela l'intérêt de Futurapolis : une grande foire, un temps qui permet le brassage entre monde universitaire et monde professionnel, un temps pour circuler entre les savoirs et les différentes formes d'expertise qu'elles proviennent de la recherche, de la sphère politique ou citoyenne. L'interdisciplinarité est aujourd'hui essentielle pour comprendre et accompagner l'évolution des villes. Elle est d'ailleurs au cœur de l'Institut de la ville que nous avons créé à Toulouse dans une logique de consortium scientifique. Il regroupe différents champs académiques avec pour missions de développer de nouveaux programmes de recherche, de participer au débat public avec ceux qui fabriquent la ville et ceux qui y vivent, de contribuer à enrichir les fonctions des professionnels par des pratiques d'ateliers. Nous travaillons par exemple sur le climat urbain. En juin, nous organiserons un séminaire sur les déplacements et la mobilité.

Toulouse a la réputation d'être en retard sur son projet urbain. Quel est votre point de vue?



Toulouse est en train de rattraper son retard. Je tiens à préciser que s'il y a eu retard, cela ne tient pas à un retard dans le développement. Toulouse connaît une forte croissance démographique et économique depuis plus de 30 ans. Son développement s'était fait sans grand dessein organisateur depuis la construction du Mirail dans les années 60. Mais aujourd'hui, Toulouse a adopté la bonne échelle avec la création de la communauté urbaine. Ensuite, elle est mobilisée sur un projet urbain qui consiste notamment à travailler sa centralité avec la piétonisation du centre-ville, à retravailler son lien avec la Garonne, ou bien encore à repenser le quartier de la gare et à repenser ses rapports avec les périphéries.

Commentaires

« Mêler les savoirs pour comprendre et accompagner l’évolution des villes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Conception et mise en œuvre des garde-corps

Date de parution : 05/2020

Voir

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 05/2020

Voir

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur