En direct

MEDITERRANEE Elections : impact limité sur l'aménagement du territoire

JEAN-MARC MATALON, REMY MARIO, JEAN LELONG |  le 23/03/2001  |  AménagementElectionsGardVarAlpes-Maritimes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
Elections
Gard
Var
Alpes-Maritimes
Architecture
Etat
Valider

Les grands projets d'urbanisme seront poursuivis et quelques opérations infléchies

Si les élections municipales ont été marquées par une profonde modification de la carte politique de la façade méditerranéenne, l'impact du scrutin devrait être moins sensible en terme d'urbanisme et d'aménagement du territoire. En effet, la plupart des grands projets, notamment de transports en commun ou d'équipements publics, n'ont généralement pas fait l'objet de propositions alternatives au cours de la période préélectorale.

En cas d'alternance, des réorientations ponctuelles

Reste que, dans le détail, le verdict des urnes pourrait entraîner quelques changements d'orientation dans certaines communes. Ainsi, à Nîmes, la nouvelle majorité entend réexaminer trois dossiers lancés par l'équipe précédente : l'incinérateur, l'aménagement du triangle de la gare et la réhabilitation de l'îlot Grill. Sans que ces projets soient forcément remis en cause, on peut s'attendre à quelques infléchissements ponctuels. De même, à Sète, la ZAC de Villeroy (35 hectares à la sortie sud-ouest de la ville) risque de voir son contenu modifié. Dans la région Paca, les changements politiques pourraient surtout se traduire par de nouveaux projets de reconquête de friches industrielles. C'est notamment le cas à La Ciotat et à la Seyne-sur-Mer, où les sites des anciens chantiers navals sont désormais susceptibles de s'ouvrir davantage à des opérations purement immobilières. A Toulon, où l'investissement privé et public était devenu très rare depuis 1995, on devrait assister à un retour des opérateurs, notamment dans le secteur du logement et du commerce. Sur la Côte d'Azur, la réélection de Jacques Peyrat à Nice va sans doute permettre de finaliser le dossier du réaménagement portuaire. Un débat public, suivi d'un référendum, sera prochainement organisé par la municipalité. De son côté, le nouveau maire de Cannes, Bernard Brochant, est tenté de récupérer du foncier sur les emprises SNCF qui traversent la ville. Une opération sans doute longue et délicate.

Nouvelle donne pour l'intercommunalité

Enfin, les élections devraient faire évoluer plusieurs dossiers liés à l'intercommunalité. On pense notamment à celui de l'agglomération de Sophia-Antipolis, souhaité par les maires d'Antibes et de Valbonne, tous deux réélus au premier tour. Même cas de figure pour le triangle Toulon-La Seyne-La Garde, secteur désormais politiquement homogène. Le cas de la métropole Aix-Marseille, où vont cohabiter deux municipalités libérales, devra être suivi de près. Si les deux villes semblent avoir vocation à se regrouper tôt ou tard, rien ne dit que l'Aixoise Maryse Joissains et son voisin marseillais Jean-Claude Gaudin souhaiteront précipiter le rapprochement au cours du mandat qui s'ouvre aujourd'hui.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur